The Thing: Ze Prequel - Matthijs van Heijningen Jr. (2011)

Du Praxinoscope au DCP
Avatar de l’utilisateur
Benj
Paul Verhoeven
Paul Verhoeven
Messages : 9906
Inscription : 11 mai 2005, 09:30

Re: The Thing: Ze Prequel - Matthijs van Heijningen Jr. (201

Messagepar Benj » 20 oct. 2015, 18:54

Je me suis enquillé le Carpenter et celui là à la suite et j'ai été surpris. Je n'avais rien lu dessus mais j'avais forcément des à priori mais finalement ça passe plutôt bien.
Si on oublie un peu de vouloir comparer les deux films et bien on se retrouve avec un bon film fantastique avec de jolies bestioles, un scénar basique sans surprise et un cast sympa. Bien mieux que beaucoup de choses actuelles.
Apparemment c'était voulu de faire ressembler Mary Elizabeth Winstead à Ripley et j'ai trouvé que c'était une bonne idée et pareil si on évite de faire la comparaison ça passe nickel.

Avatar de l’utilisateur
Lord Ruthven
Paul Verhoeven
Paul Verhoeven
Messages : 6881
Inscription : 18 août 2005, 20:19

Re: The Thing: Ze Prequel - Matthijs van Heijningen Jr. (2011)

Messagepar Lord Ruthven » 17 avr. 2018, 15:33

Un film assez honorable, dont le principal défaut est peut-être aussi la qualité la plus troublante.

En ne choisissant jamais vraiment entre remake et préquel direct, ce The Thing n'a pas vraiment d'identité. Le spectateur jeune et moderne tenté par un double programme dans l'ordre aura l'impression sans soute fâcheuse de se voir raconter deux fois la même histoire, avec les mêmes personnages, la même unité de lieu et les mêmes péripéties. Ce que souligne Kerozene.

Sauf que si l'on se prend à divaguer, le cas de ces deux oeuvres se parasitant l'une et l'autre tout ne pouvant vraiment exister indépendamment, dont le sujet est précisément l'identité, la réplique plus ou moins parfaite et le parasitage, peut laisser penser à une sorte de jusqu’au-boutisme hardcore de corrélation entre forme et fond !

En clair, est-ce que The Thing 2011 ne serait pas pensé comme étant en quelque sorte la "chose" du film des années 80 ? Je trouverai cela sacrément gonflé.

Sinon, on peut dire que je dis n'importe quoi et apprécier le film pour ce qu'il est, soit un film sombre, bien graphique (bel hommage à Rob Bottin) et efficace qui se place sans honte à côté de son prédécesseur. A part le microbe qui voyage en soucoupe, que je trouvais déjà assez incongru, pour pas dire bien Z, dans l'original.
Image


Revenir vers « Cinoche »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 17 invités