Dumbo - Tim Burton - 2019

Du Praxinoscope au DCP
Avatar de l’utilisateur
Jeremie
Gens Poutre
Gens Poutre
Messages : 6775
Inscription : 07 avr. 2008, 13:25
Contact :

Dumbo - Tim Burton - 2019

Messagepar Jeremie » 05 avr. 2019, 19:52

Image

Alors que tout le monde s'accordait pour souligner l'absurdité du projet, surprise, ce Dumbo est plutôt bien accueilli, certains étant à deux doigts de nous sortir qu'il s'agit du meilleur Burton depuis Big Fish. Et bien que ce soit faux évidemment :D c'est déjà plus intéressant que les derniers en date...

J'avoue ne pas franchement aimer le DA original, un Disney assez malaisant, beaucoup plus cruel et expérimental cependant que le surestimé Bambi au rayon "mignon-chelou". Le film reprend la structure du dessin animé dans la première demi-heure, en y ajoutant de nombreux personnages humains (en particulier un cow-boy manchot et ses deux enfants) avant de partir vers un tout autre délire.
J'avoue que j'ai failli partir plusieurs fois durant la dite demi-heure, d'une laideur assez peu commune (l'intro est toute pété, certaines incrustations sont :shock: :shock: ), jouant très mal avec ses archétypes (ah le dresseur sadique, ah le directeur hystéro, ah la famille en deuil) et tentant de faire naître l'émotion avec des coups de barre de fer dans les côtes. Puis arrive Michael Keaton et Eva Green, et là un autre film commence. Pas un grand film, mais déjà plus surprenant...

Contrairement à son Alice venu des tréfonds du cul, Burton signe cette fois une prod Disney un peu tordue, où il s'attaque ouvertement au système Disney. Le perso de Keaton (dont le jeu rappelle parfois celui de Johnny Depp...) dirige un parc d'attractions ressemblant beaucoup à Disneyland/Disneyworld, et c'est évidemment un profiteur/capitaliste/sournois ! Contrairement à l'esthétique de cirque très polie et fadasse de la première partie, là on a droit à quelques jolis plans, quelques idées visuelles...même s'il faut avouer que Burton se réduit à quelques spirales cachées dans les décors. Il y a quelques séquences de vol plutôt bien troussées et puis bon...on va dire que ça fait le taf pour les gosses. Bref on change pas la donne : les derniers films de Burton sont plus passionnants dans ce qu'ils disent du réalisateur que le résultat final...

Revenir vers « Cinoche »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 5 invités