Glass (M. Night Shyamalan - 2018)

Du Praxinoscope au DCP
Avatar de l’utilisateur
Nice Panda
Mario Bava
Mario Bava
Messages : 2931
Inscription : 31 janv. 2006, 13:41
Localisation : Somewhere over the rainbow

Glass (M. Night Shyamalan - 2018)

Messagepar Nice Panda » 08 janv. 2019, 20:30

Image

Se déroulant après Split, Glass suit David Dunn à la poursuite de La Bête, la personnalité surhumaine de Crumb, tandis qu'Elijah Price sort de l'ombre et semble détenir des informations capitales au sujet des deux hommes.

Le film a, hier, en même temps été projeté à la Cinémathèque (où Shyamalan et James McAvoy ont ensuite donné une master class) et à l'UGC Bercy, où j'étais - le réal et l'acteur profitant de la proximité géographique des lieux pour gratifier la salle d'une apparition surprise. :wink:
Et c'est pour moi une déception, sachant que je suis fan hardcore du réal et que c'est le titre que j'attendais le plus cette année (je peux donc arrêter d'aller au ciné jusqu'en 2020). :(

Difficile d'en causer sans spoiler mais disons que, bien que suite directe à Incassable, le film emprunte, hélas (même si c'est logique), plus au style Shyamalan "dernière période" qu'à celui de ses débuts : soit des tunnels de dialogues pour sur-expliquer ce qu'on avait parfaitement compris et, en plus, guère de maestria dans la mise en scène pour relever le tout (faut qu'il change de chef-op, histoire de ne plus infliger à ses films cette morne photo télévisuelle).
Le pire étant qu'au niveau de la thématique, il n'apporte rien de plus à celles de Incassable et Split (cette dernière sentant déjà la redite. Et j'aime pourtant bien le film).

Mon souhait ? Maintenant qu'il a enfin bouclé cette arlésienne de trilogie super-héroïque, le voir revenir à un petit budget à la The Visit, qui lui permettrait de se renouveler et surprendre à nouveau. Restant ainsi curieux de voir sur quoi il va ensuite enquiller.

Image

En ligne
Avatar de l’utilisateur
DPG
Extincteur dans l'anus
Extincteur dans l'anus
Messages : 15416
Inscription : 30 avr. 2005, 00:09
Localisation : South Side

Re: Glass (M. Night Shyamalan - 2018)

Messagepar DPG » 04 févr. 2019, 16:56

Pour ma part, j'ai vraiment apprécié. Je craignais vraiment le truc bricolé à la truelle pour arriver à "rassembler" les univers des deux films, et je trouve que sur ce plan-là, Shyamalan s'en sort très bien. L'ensemble final apparaissant comme un vrai tout, cohérent, où les pièces s'imbriquent bien, sans trop de trucs "tirés par les cheveux". Globalement, je trouve que "Glass" se rapproche plus d"Incassable" que de "Split" (me concernant, c'est une bonne nouvelle). On garde la patine visuelle de l'auteur, immersive à souhait, certains tics de réal, mais c'est toujours un vrai bon conteur, c'est efficace, on est dedans d'un bout à l'autre. Les acteurs sont très bons (ce qui n'était pas arrivé à Bruce Willis depuis... pfiouuuuuuu....), c'est plutôt sobre mais jamais chiant, et, à la manière d'Incassable, ça propose des réflexions intéressantes sur les mythologies, le pouvoir du récit, l'emprise sur son destin, le bien / mal.... Le léger bémol est que je suis pas sur que ça soit un film qui supporte bien une ou plusieurs nouvelles visions, mais ça, l'avenir nous le dira. Mais en l'état, un bon cru Shyamalanesque, et un bon film tout court, mille fois plus intéressant que n'importe quel Marvel ou DC de ces dernières années !
"Alors que la plupart des choses finissaient par m'ennuyer, la vodka jamais." (Errol Flynn)

Avatar de l’utilisateur
F-des-Bois
Bruno Mattei
Bruno Mattei
Messages : 467
Inscription : 10 juil. 2007, 10:53

Re: Glass (M. Night Shyamalan - 2018)

Messagepar F-des-Bois » 24 avr. 2019, 21:43

Perso ce que je regrette c'est pas le Shyamalan des twists qui te retournent le cerveau mais le mec qui m'a fait chialer quasiment à chaque coup. La scène finale de Sixième Sens dans la voiture, David Dunn qui porte sa femme tel Superman dans Incassable, la scène du repas dans Signs, tout le final du Village. D'autant plus qu'il avait trouvé son John Williams en la personne de James Newton Howard et que ce duo m'a donc fait vibrer l'espace de 4 films. Ici non seulement ce Shyamalan est totalement absent mais on peut même pas compter sur un truc exaltant au niveau action, c'est vraiment cheap, le visuel est ingrat, c'est indigeste au niveau de l'écriture. Dommage après le sursaut Split... Texte caché : cliquez sur le cadre pour l'afficher
et je reverrais Incassable un jour, en occultant totalement Glass.


Revenir vers « Cinoche »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités