Mary - Marc Webb - 2017

Du Praxinoscope au DCP
Avatar de l’utilisateur
DPG
Extincteur dans l'anus
Extincteur dans l'anus
Messages : 15211
Inscription : 30 avr. 2005, 00:09
Localisation : South Side

Mary - Marc Webb - 2017

Messagepar DPG » 12 sept. 2018, 11:13

Mary Adler, âgée de sept ans, témoigne d'un don hors du commun pour les mathématiques. Son oncle Frank craint que Mary n'ait pas la chance d'avoir une enfance normale : Diane, la mère de Mary, était une prometteuse mathématicienne, et a dédié une partie de sa vie au problème de Navier-Stokes (l'un des Problèmes du prix du millénaire non résolu). Elle s'est suicidée alors que sa fille n'avait que 6 mois.

Il décide d'inscrire Mary dans une école classique. Dès son 1er jour, sa maîtresse, Bonnie Stevenson, découvre que Mary est capable de résoudre des problèmes de mathématique très complexes et bien trop avancés pour une enfant de 7 ans. Commence alors une bataille juridique pour la garde de l'enfant, menée par sa grand-mère maternelle. Frank, opposé à l'idée que sa nièce soit envoyée dans une école pour génies, décide de se battre pour en conserver la garde.


Après une parenthèse Spidermanienne, Marc Webb revient à un registre plus proche de ce qui l'avait fait connaitre ("500 jours ensemble") avec cette petite comédie dramatique sur une gamine surdouée et son oncle qui l'élève.
Le résultat est plutôt mignon. C'est cousu de fil blanc, exactement ce qu'on s'attend à voir, et sans aucune surprise, mais, au final, ça fonctionne ! Le cast est cool, la fille est attachante, Evans s'en sort bien, et le chat borgne déchire :metaleux: Seconds rôles très classiques, l'amourette de rigueur avec l'institutrice, la méchante grand mère, la gentille voisine black cool, bref, on empile un peu les clichés par moments, mais bon, ça se laisse suivre gentiment avec un petit sourire aux lèvres. Voilà, rien d'immanquable, ou même de marquant. Pas de quoi y revenir un jour, mais j'ai passé un bon moment qd même.

Image
Image
"Alors que la plupart des choses finissaient par m'ennuyer, la vodka jamais." (Errol Flynn)

Revenir vers « Cinoche »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 12 invités