Whiplash - Damien Chazelle - 2014

Du Praxinoscope au DCP
Avatar de l’utilisateur
superflo
Mario Bava
Mario Bava
Messages : 3860
Inscription : 24 janv. 2006, 13:10
Localisation : une petite île de Méditerranée
Contact :

Re: Whiplash - Damien Chazelle - 2014

Messagepar superflo » 27 févr. 2017, 16:02

Lui prouvant par la même selon moi que sa méthode fonctionne depuis le début.(mais je sais que les avis sont partagés à ce sujet)
Superflo, toujours là quand il faut!!

If you talk to god, you're religious, if god talks to you, you're psychotic!!

Avatar de l’utilisateur
Natale
Michel Ricaud
Michel Ricaud
Messages : 4579
Inscription : 15 août 2005, 20:19
Localisation : Latitude : 41.860724 Longitude : 8.791398

Re: Whiplash - Damien Chazelle - 2014

Messagepar Natale » 27 févr. 2017, 18:58

Sauf qu'à la fin il ne s'agit plus de méthode mais carrément d'un guet apens destiné à tuer sa carrière. D'ailleurs quand il remonte sur scène pour faire son solo, JK Simmons essaie de l'en empêcher presque de force. C'ets la présence du public qui l'empêche de le virer manu militari.
Quant à la méthode, on se doute que pour un réussit, les 30 autres de la classe finissent sur le carreau.

Avatar de l’utilisateur
superflo
Mario Bava
Mario Bava
Messages : 3860
Inscription : 24 janv. 2006, 13:10
Localisation : une petite île de Méditerranée
Contact :

Re: Whiplash - Damien Chazelle - 2014

Messagepar superflo » 27 févr. 2017, 20:00

Pas de méprise, je sais bien que le dernier coup de Fletcher n'est pas pour le stimuler mais bien pour l'achever, massacrer sa carrière... mais la réaction d'Andrew, son coup d'éclat, est quand même bien le résultat de la méthode, de l'acharnement qui a subi. Passé le moment où Fletcher à la haine parce qu'il pense que l'autre va faire de la merde et qu'il ne peut pas le dégager, quand il comprend il a quand même un bon sourire de satisfaction. Même si il voulait l'enterrer, c'est le principe de sa méthode, ceux qui ne finissent pas complètement brisés ou qui ne passent pas à autre chose sont les génies qu'il traque. Évidement que ça marche sur un er pas sur 30, si il y avait 30 Charlie Parker par orchestre ça n'aurait pas vraiment d'intérêt. Il explique d'ailleurs que Charlie Parker est devenu bird parce que qu'un lui a jeté une cymbale à la tête. Il en sous entend pas que le mec lui a jeté une cymbale dans l'espoir de Le faire réagir et de révéler Bird, Le mec voulait juste Le dégager. mais la conséquence c'est la révélation d'un génie. C'est pareil pour Fletcher pour moi.
Superflo, toujours là quand il faut!!

If you talk to god, you're religious, if god talks to you, you're psychotic!!

Avatar de l’utilisateur
Natale
Michel Ricaud
Michel Ricaud
Messages : 4579
Inscription : 15 août 2005, 20:19
Localisation : Latitude : 41.860724 Longitude : 8.791398

Re: Whiplash - Damien Chazelle - 2014

Messagepar Natale » 27 févr. 2017, 20:22

Chazelle nous montre également qu'avec la méthode Fletcher, Andrew devient un sale con arrogant
La question reste en suspens: a t il réussi son coup d'éclat grâce au harcèlement de Fletcher ou simplement parce qu'il était prédisposé et qu'il s’est entraîné comme une bête ?

Avatar de l’utilisateur
Tomfincher
Paul Verhoeven
Paul Verhoeven
Messages : 7048
Inscription : 10 mai 2005, 20:16
Localisation : Grenoble / Toulouse / Agen
Contact :

Re: Whiplash - Damien Chazelle - 2014

Messagepar Tomfincher » 08 janv. 2018, 16:10

Natale a écrit :Chazelle nous montre également qu'avec la méthode Fletcher, Andrew devient un sale con arrogant
La question reste en suspens: a t il réussi son coup d'éclat grâce au harcèlement de Fletcher ou simplement parce qu'il était prédisposé et qu'il s’est entraîné comme une bête ?


Vu hier soir. Gros claquage de beignet. Une belle leçon de mise en scène et de montage.
Concernant ta question, des indices nous montrent qu'Andrew est un peu spécial (à la limite de l'autiste ?) puisqu'il dit notamment à un moment que souvent il a du mal à regarder des gens dans les yeux, qu'il regarde également le sol lorsqu'il est au cinéma... Et au tout début de la rencontre entre Fletcher et Andrew, quand le prof le caresse dans le sens du poil (pour mieux le briser ensuite), on sent quand même qu'Andrew est assez content de son talent. Faut voir comment il parle à ses frères (ou ses cousins ? j'ai pas bien compris) au cours d'un repas de famille, dont l'un est seulement footballeur dans un club de 3e division.
Image

Avatar de l’utilisateur
superflo
Mario Bava
Mario Bava
Messages : 3860
Inscription : 24 janv. 2006, 13:10
Localisation : une petite île de Méditerranée
Contact :

Re: Whiplash - Damien Chazelle - 2014

Messagepar superflo » 08 janv. 2018, 16:49

Natale a écrit :Chazelle nous montre également qu'avec la méthode Fletcher, Andrew devient un sale con arrogant
La question reste en suspens: a t il réussi son coup d'éclat grâce au harcèlement de Fletcher ou simplement parce qu'il était prédisposé et qu'il s’est entraîné comme une bête ?

Andrew a quand même un sacré terreau fertile en ce qui concerne le fait d'être un sale con arrogant!
Superflo, toujours là quand il faut!!

If you talk to god, you're religious, if god talks to you, you're psychotic!!

Avatar de l’utilisateur
F-des-Bois
Jess Franco
Jess Franco
Messages : 524
Inscription : 10 juil. 2007, 10:53

Re: Whiplash - Damien Chazelle - 2014

Messagepar F-des-Bois » 30 mai 2018, 14:52

Quel duel ! Intense, superbe, violent. Merci Whiplash.

Avatar de l’utilisateur
DPG
Extincteur dans l'anus
Extincteur dans l'anus
Messages : 15669
Inscription : 30 avr. 2005, 00:09
Localisation : South Side

Re: Whiplash - Damien Chazelle - 2014

Messagepar DPG » 01 juil. 2019, 10:51

Enfin vu, longtemps après tout le monde, et belle claque dans la gueule pour moi aussi !

Superbe duel, relation ambiguë, questionnements multiples, mais Chazelle emballe tout ça avec un brio incroyable. C'est prenant, fort, incroyablement immersif (gros regret de pas l'avoir vu en salles pour le coup !), et la moindre repet' de jazz atteint des sommets de tension et de nervosité ! Vraiment bluffant ! :shock: Super film en tout cas ! :priere:

Sinon pour le parcours global, c'est marrant le parallèle entre ce batteur et le monde sportif. Tout le discours du film, toutes les phrases que peut prononcer Andrew, tout ça m'a rappelé en tout point ce que je peux lire à longueur d'années chez les plus grands sportifs. Tous ont connu un jour, souvent jeune, un gros revers, une humiliation, un déclic, qui les a sur motivé et, dans une certaine mesure, aidé à devenir ce qu'ils sont devenus. J'ai lu des tonnes de trucs sur des Michael Jordan, des Kobe Bryant, et ils ont tous connu ça, un camp de vacances où ils n'ont pas été sélectionné, ou bien un match gamin complètement foiré. Et ils ont tous voulu ne plus jamais connaitre ça. Et idem une fois pro et star, ils ont été tous deux des mini tyrans avec leurs coéquipiers, pour les pousser à se sublimer. Scottie Pippen par exemple, devenu le légendaire bras droit de Jordan aux Bulls, a bien souffert durant ses premières années. Mais Jordan a fait tout ça pour le faire devenir ce qu'il est devenu. Idem pour la résistance a la souffrance physique (comparable au héros de Whiplash), Jordan ou Kobe ont joué avec des douleurs incroyables, des os cassés, repoussant les limites sans arret pour gagner.
Après, le film ne dit pas que la vie c'est forcément ça. Il dit juste que, pour certains domaines (comme la musique ou le sport), oui, il faut se faire violence. Au delà de l'imaginable. Que le simple talent ou travail ne suffit pas. Après, on peut aussi voir ça différemment, avoir une ambition différente. Chacun ses choix. Mais non, on ne devient pas Jordan, ou Kubrick, comme ça, juste en dilettante. Libre à chacun de choisir une autre voie par contre, mais pour celle ci, il faut y passer.
"Alors que la plupart des choses finissaient par m'ennuyer, la vodka jamais." (Errol Flynn)

Avatar de l’utilisateur
DPG
Extincteur dans l'anus
Extincteur dans l'anus
Messages : 15669
Inscription : 30 avr. 2005, 00:09
Localisation : South Side

Re: Whiplash - Damien Chazelle - 2014

Messagepar DPG » 01 juil. 2019, 15:58

En lisant des trucs sur le film j'ai trouvé ça :


Chazelle en interview :

...considérez-vous que votre héros finit par le trouver, et que la méthode de Fletcher, son professeur, était à ce titre justifiée ?

La question reste ouverte. On ne peut pas nier qu'il y a une tradition de la cruauté dans le jazz. Les chefs d'orchestre tyranniques sont monnaie courante. Parfois, leur cruauté produit quelque chose, parfois non. Mais dans les cas où elle fonctionne, la question est : est-ce que le jeu en vaut la chandelle ? D'un côté, je suis plutôt humaniste par nature, je trouve cette tradition douloureuse, mais d'un autre côté, j'aime l'art… Je crois qu'il faut choisir. L'autre jour, je parlais de Paris avec mon producteur, de l'architecture haussmannienne, de cette géométrie extraordinaire… Il a fallu beaucoup de souffrance pour bâtir la ville : supprimer des foyers, déplacer des familles.

Il a également cette répartie : « Je dirais que j'aime mieux tourner un bon film fasciste plutôt qu'un mauvais film de gauche ».
"Alors que la plupart des choses finissaient par m'ennuyer, la vodka jamais." (Errol Flynn)

Avatar de l’utilisateur
Lord Ruthven
Paul Verhoeven
Paul Verhoeven
Messages : 7106
Inscription : 18 août 2005, 20:19

Re: Whiplash - Damien Chazelle - 2014

Messagepar Lord Ruthven » 15 juil. 2019, 08:55

Je dirais que j'aime mieux tourner un bon film fasciste plutôt qu'un mauvais film de gauche


Cela pourrait être un peu la devise de ce forum, non ? :ftr:

Avatar de l’utilisateur
chatterie royale
Mario Bava
Mario Bava
Messages : 2281
Inscription : 09 déc. 2009, 14:20

Re: Whiplash - Damien Chazelle - 2014

Messagepar chatterie royale » 02 sept. 2019, 22:46

Le "Tous les matins du monde" de la batterie :crazymeuh:

À ceci près que Chazelle est plus nerveux que Corneau et Miles Teller autrement plus crédible que Guillaume Depardieu (mais ça c'est pas compliqué).

Conquis comme tout le monde.

Avatar de l’utilisateur
Natale
Michel Ricaud
Michel Ricaud
Messages : 4579
Inscription : 15 août 2005, 20:19
Localisation : Latitude : 41.860724 Longitude : 8.791398

Re: Whiplash - Damien Chazelle - 2014

Messagepar Natale » 03 sept. 2019, 13:14

oui un mix entre tous les matins du monde et full metal jacket

Avatar de l’utilisateur
NickLezob
Paul Verhoeven
Paul Verhoeven
Messages : 6162
Inscription : 29 avr. 2005, 21:17

Re: Whiplash - Damien Chazelle - 2014

Messagepar NickLezob » 03 sept. 2019, 14:38

En ce qui me concerne c'est plutôt un mix entre le sida et le cancer de l'anus.


Revenir vers « Cinoche »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 23 invités