Her - Spike Jonze, 2013

Du Praxinoscope au DCP
Avatar de l’utilisateur
Kerozene
Paul Verhoeven
Paul Verhoeven
Messages : 6598
Inscription : 28 avr. 2005, 22:22

Her - Spike Jonze, 2013

Messagepar Kerozene » 07 sept. 2013, 23:42

L'histoire d'un mec qui tombe amoureux de son OS :shock:
Ca m'intrigue... Et une fois n'est pas coutume: c'est sans doute la première romance que je me réjouis de voir.



Image
Image

Avatar de l’utilisateur
ParaNorman
Administrateur
Administrateur
Messages : 4422
Inscription : 29 avr. 2005, 19:31

Re: Her - Spike Jonze, 2013

Messagepar ParaNorman » 08 sept. 2013, 09:39

ah! de son O.S. parce qu'en lisant comme ca, ca fait de son "bone". :D, j'imaginais un truc à la didier avec chabat et euh voila .

Avatar de l’utilisateur
burialoftherats
Sparkling Peach
Sparkling Peach
Messages : 1743
Inscription : 25 avr. 2006, 15:17

Re: Her - Spike Jonze, 2013

Messagepar burialoftherats » 18 mars 2014, 02:27

Bah, malgré une durée trop longue de 20min (ca dure 2h quand meme), c'est quand meme vraiment bien et beau.
Juste la limite mais aussi l'intellingence du film est d'avoir suivi le schema classique d'une histoire d'amour realiste, avec avec un OS.
Ca donne un décalage qui fout tantot une bonne mélancolie, mais aussi quelques scenes ou je voyais le recit comme une comedie noire sur l'absurdité de la situation.
je ne suis pas sur que c'etait voulu :mrgreen: :mrgreen:
Image
:mrgreen:

Postscriptom
Bruno Mattei
Bruno Mattei
Messages : 484
Inscription : 19 août 2006, 14:23

Re: Her - Spike Jonze, 2013

Messagepar Postscriptom » 18 mars 2014, 02:38

Chronique du film par Dahan pour une thématique "Love... Putain !" :lol:

http://yannickdahan.kazeo.com/ope-friss ... 08760.html

Avatar de l’utilisateur
Basculo Cui Cui
John Milius
John Milius
Messages : 15659
Inscription : 29 avr. 2005, 19:10
Localisation : a la plage

Re: Her - Spike Jonze, 2013

Messagepar Basculo Cui Cui » 18 mars 2014, 11:53

punaise, il est de plus en plus lourd avec le temps ! j'ai arreté avant la fin de son interminable happening du début
Image

Avatar de l’utilisateur
Jeremie
Gens Poutre
Gens Poutre
Messages : 6752
Inscription : 07 avr. 2008, 13:25
Contact :

Re: Her - Spike Jonze, 2013

Messagepar Jeremie » 20 mars 2014, 22:20

J'ai envie de dire :epoustouflant: mais en même temps, ça fait quand même du bien un aussi joli film.
Le film arrive déjà à un moment de ma vie qui m'a fait tout de suite senti concerné (non je ne sors pas un OS :mrgreen: ), et en même temps ça m'a pas renversé émotionnellement. Allez savoir pourquoi...
Il n'empêche que j'ai apprécié que Jonze ne déverse une vieille guimauve SF (y'a des moments limite malsain, comme la scène de la chatroom ou celle de la "doublure") mais livre un vrai beau film intelligent, avec une vision du futur à la fois hypsterisante, terrifiante, virtuelle et confortable, donc tout à fait dans la droite lignée de ce qu'on vit aujourd'hui. Je pense que je risque d’apprécier encore plus avec le temps...

Avatar de l’utilisateur
kevo42
Mario Bava
Mario Bava
Messages : 4888
Inscription : 24 août 2009, 13:58
Contact :

Re: Her - Spike Jonze, 2013

Messagepar kevo42 » 20 mars 2014, 23:09

Jeremie a écrit :Le film arrive déjà à un moment de ma vie qui m'a fait tout de suite senti concerné (non je ne sors pas un OS :mrgreen: )


Tu t'es laissé pousser la moustache ?
"Gambader dans la campagne, de préférence nu, semble être le projet n°1 du cinéma français" (Les cahiers du cinéma)

Avatar de l’utilisateur
Nice Panda
Mario Bava
Mario Bava
Messages : 2930
Inscription : 31 janv. 2006, 13:41
Localisation : Somewhere over the rainbow

Re: Her - Spike Jonze, 2013

Messagepar Nice Panda » 31 mars 2014, 17:50

Effectivement un chouïa trop long mais sinon, du high level du début à la fin.

Ce qui est curieux, c'est que, malgré les multiples pistes et interprétations possibles, je ne suis pas certain de quoi cause réellement le film ni où il veut vraiment en venir.
Mais qu'importe tant on se laisse porter par le ton, à la fois mélancolique et curieusement apaisé.

Et bravo à Jonze d'avoir eu les couilles de tenir jusqu'au bout de sa drôle d'histoire sans jamais déraper ni tomber dans le n'importe quoi.
Son talent permettant de rendre la situation logique et même touchante...

Quant à Joaquin Phoenix, qu'on me prouve qu'il n'est pas l'acteur le plus doué de sa génération... :o
Image

Avatar de l’utilisateur
Kerozene
Paul Verhoeven
Paul Verhoeven
Messages : 6598
Inscription : 28 avr. 2005, 22:22

Re: Her - Spike Jonze, 2013

Messagepar Kerozene » 10 avr. 2014, 00:15

Etonnant! Le monde futur dans "Her" n'a rien à voir avec "Robocop", "Oblivion", "Elysium" ou "Les Nouveaux barbares", mais il est tout aussi flippant, voire encore plus tant il est proche de notre société désincarnée évoluant dans un idéal qui tend vers l'univers 3.0 dépeint dans le film. Sous ses atours de love-story attachante, son verni rutilant et ses petites balades musicales pleines d'innocence, le futur selon Jonze est finalement celui de la déshumanisation, de la solitude et de l'uniformisation la plus désespérante. Au final, "Her" illustre le pathétisme des rapports virtuels auxquels nous risquons bientôt de nous limiter. Où un chat sexuel (ça se dit ça?) est finalement moins pire qu'une vie auprès d'une voix artificielle, aussi attentionnée et sensuelle soit-elle. On aurait tort de n'y voir qu'une jolie bluette.
Image


Avatar de l’utilisateur
Kerozene
Paul Verhoeven
Paul Verhoeven
Messages : 6598
Inscription : 28 avr. 2005, 22:22

Re: Her - Spike Jonze, 2013

Messagepar Kerozene » 10 avr. 2014, 12:40

Comme quoi, à cette époque, il fallait VRAIMENT être au bout du rouleau :mrgreen:
Image

Avatar de l’utilisateur
Guillaume Tell
Jess Franco
Jess Franco
Messages : 778
Inscription : 30 janv. 2006, 19:11
Localisation : sur mon vélo

Re: Her - Spike Jonze, 2013

Messagepar Guillaume Tell » 14 avr. 2014, 07:10

Je modère l'enthousiasme qui semble présent ici en conseillant carrément de ne pas y aller. Si comme moi, c'était juste pour voir, sans y croire et avec un léger a priori, ce sera très probablement une longue traversée de la jungle des images léchées et creuses.

Voilà, m'y suis copieusement ennuyé, et n'ai jamais réussi à voir autre chose qu'une interminable série de clichés pour la future campagne Orange ou quelque autre pourvoyeur d'un monde feutré. :( :( :(

PS: Je me demande si une pièce radiophonique n'aurait pas suffi à soutenir le propos :shock:
- J'ai des envies d'voyages... L'Océanie, Bora-Bora, les vahinés... Tu connais ?
- Pourquoi ? Tu veux m'emmener ?
- On n'emmène pas des saucisses quand on va à Francfort.

Avatar de l’utilisateur
Yatta-Man
Mario Bava
Mario Bava
Messages : 3842
Inscription : 26 mai 2008, 21:40

Re: Her - Spike Jonze, 2013

Messagepar Yatta-Man » 03 mai 2014, 22:24

Oublié d'en parler aussi, alors que pourtant j'ai adoré.

Superbement filmé, avec un environnement bien pensé (le fait de ne pas trop savoir où se situe le film est une bonne idée, avec le fait d'avoir tourné ça dans plusieurs pays différents (dont la Chine)) et surtout qui réussit à maintenir son sujet de bout en bout, sans se répéter, et sans tomber dans des pathos que l'on aurait pu craindre avec un tel sujet. C'est d'ailleurs là où il est le plus fort, c'est que le film est assez malin pour ne pas faire de la morale type "bouh bouh ouin ouin les nouvelles technologies c'est caca et on se renferme devant nos écrans hors de la vraie vie réelle", mais est bien écrit pour que l'on puisse se faire son propre avis. Bref, un très bon film.

Et je suis entièrement d'accord avec Kérozène, le futur dépeint dans ce film m'a assez fait froid dans le dos malgré cet aspect très solaire et rayonnant. Je crois que le moment qui m'a fait dire ça, c'est l'endroit où travaille l'amie de Theodore, Amy, une boîte de jeux vidéos et de logiciels appelée "Be Perfect". C'est encore une fois la force de l'écriture, dans un monde en apparence amical, sans rendre des menaces forcément apparentes, existent des sociétés qui exigent de vous que vous soyez de bons soldats, et c'est devenu "normal" dans ce monde (sans pour autant être ultra surligné et jeté à la gueule du spectateur). Plein d'autres détails reprennent un peu cette idée et c'est franchement pas mal du tout.
Image

Avatar de l’utilisateur
chatterie royale
Mario Bava
Mario Bava
Messages : 2203
Inscription : 09 déc. 2009, 14:20

Re: Her - Spike Jonze, 2013

Messagepar chatterie royale » 09 oct. 2018, 06:58

Je m'en suis tenu à l'écart pendant un bout de temps parce que je n'imaginais pas que voir un hipster qui drague le "siri" de son iphone puisse m'amuser plus de 5 minutes...

En fait on dirait un épisode de Black Mirror qui dure 2h, mais un bon épisode, donc ça passe très bien.

Le film est avant tout dominé par la solitude et ce sentiment bien présent de dystopie soft. Les interactions entre être humains sont réduites au strict minimum et presque toujours source d'incompréhension ou de profond malaise (chatroom, plan cul, remplaçante, amis ou collègues bizarres,...). Le boulot même du héros, aussi sympa que puisse être son cadre de travail, donne le ton du niveau d'autisme général. L'angoisse sourde d'un monde vu comme un grand café starbucks.

Je ne sais pas si c'est l'époque qui veut ça ou si c'est censé accentuer le malaise mais il y a de brèves effusions de vulgarité qui semblent en décalage avec cet univers policé. Je pense par exemple au dessin des aliens qui baisent, au jeu video avec le personnage injurieux ou à celui avec la mère qui se tape le frigo. J'y vois un autre reflet (volontaire?) de notre société 2.0 où il est de bon ton d'être "trash" du moment qu'on ne critique rien.

Enfin la prestation de phoenix est remarquable, surtout qu'il interprète quand même le roi des loseurs Texte caché : cliquez sur le cadre pour l'afficher
:mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
F-des-Bois
Jess Franco
Jess Franco
Messages : 503
Inscription : 10 juil. 2007, 10:53

Re: Her - Spike Jonze, 2013

Messagepar F-des-Bois » 16 mai 2019, 13:44

Quand j'y repense absolument TOUS les films de Jonze m'ont ému à différents niveaux et je sais pas pourquoi je pense jamais à ce mec quand il s'agit d'évoquer mes cinéastes contemporains préférés...

Joaquin Phoenix est vraiment un tout tout grand...(la scène où il apprend que sa meuf virtuelle est en fait en plein gang bang avec genre 8000 autres personnes, son monde s'écroule...tellement bien interprété).


Revenir vers « Cinoche »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 15 invités