The Body Stealers - Gerry Levy (1968)

Du Praxinoscope au DCP
Avatar de l’utilisateur
Superwonderscope
Mario Bava
Mario Bava
Messages : 2724
Inscription : 02 mai 2005, 12:58
Localisation : DeCoteau City
Contact :

The Body Stealers - Gerry Levy (1968)

Messagepar Superwonderscope » 12 juil. 2005, 13:27

Dans la Tigon Box, curieux film de SF fauché qui narre les aventures de parachutistes britanniques qui disparaissent en plein vol!

Image

Diable! Serait-ce des défections à l'Est? Ou plus simplement des voleurs de corps qui viendraient de l'espace infini?


Voulant surfer sur la vague de la conquête de la Lune, Tony Tenser produit ce truc fauchissime et doté, pourtant, d'une idée de base suffisament folle pour tenir en haliene le spectateur deux ou trois bobines.

hélas, le manque flagrant de budget et la pauvreté d'imagination de l'ensemble achève le reste... et le film s'étire, mou et peu passionnant, jusqu'à un final dont on est content de voir arriver la couleur.

Une très belle scène onirique. La reconstitution en studio d'une plage où vient se reposer, à la nuit tombée, la mystérieuse Lorna (Lorna Wilde) et que croise le héros chargé de résoudre cette affaire ( Patrick Allen ventripotent, qu'on essaie de nous faire passer pour un US Lover au charme fou :shock: :lol: ). ceci dit, les quelques scènes sur cette plage sont à mi-chein entre le rêve et la réalité. Les plus beaux passages du film.
Et les pour les coquinous, un plan de Lorna qui s'éloigne dans la mer après avoir oté tout vêtement. on voit pas grand chose et ça n'apporte rien au film. passons.

Coté acteurs, c'est la grande classe. George Sanders cachetonne commeil le faisait à la fin de sa carrière. il est^placé en tête de distribution mais n'a qu'un role secondaire. maurice Evans, qui sortait de La Planète des Singes et de Rosemary's baby, se voit embourbé dans ce machin et affublé d'un rayon laser digne de Legoland.
neil Connery, qui, après Opération Frère Cadet, prouvera au monde entier qu'il demeure le frère de et rien d'autre.
Robert Flemyng, aussi, traîne ses guetres sans trop savoir ce qu'il fait là-dedans.
reste Hilary Dwyer. sortie de Witchfinder General et juste avant Oblong Box et Cry of the Banshee, elle est bien la seule avec une once de talent.


Cote SFX, c'est pauvre. Un misérable griboullis rouge genre les Envahisseurs pour montrer que les corps disparaissent lors de saut de parachute. Un vaisseau spatial fixe qu'on ne voit pas décoller (et pour cause, ils ont découvert l'invisibilité, les aliens! pratique!). pas de tentacules ni de petites femmes vertes : les aliens prennent forme humaine. ben tiens!

Bref, on attend que la fin arrive...et on attend. Comme les acteurs qui ne semblent pas se presser. Le film ne dépassera jamais le niveau d'un téléfilm de faible portée

Gerry levy, le réalisateur, est surtout connu pour arrondir les angles à la Tigon. C'est lui qui tournera les scènes supplémentaires pour The Haunted House of Horror de Michael Armstrong ainsi que pour Curse of the Crimson Altar. De voir un travail complet de sa part ici confirme le peu de talent et la platitude de sa réalisation.

Le film sortira en 1969 en double bill anglais avec un autre film de SF fauché écrit aussi par Michael St Clair, Mission Mars (avec Darren McGavin et Nick Adams)...et traficoté par le script doctor de la Tigon, Peter Marcus.

Strictement sans aucun intérêt.
"I want a man who can fuck all night
and talk about Shelley Winters filmography in the morning"

Revenir vers « Cinoche »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 15 invités