Cube - Vincenzo Natali - 1997

Du Praxinoscope au DCP
Avatar de l’utilisateur
Basculo Cui Cui
John Milius
John Milius
Messages : 16084
Inscription : 29 avr. 2005, 19:10
Localisation : a la plage

Cube - Vincenzo Natali - 1997

Messagepar Basculo Cui Cui » 07 avr. 2006, 19:53

je vais me le revoir avec plaisir ce soir (passionnant non ? :D )

Six personnes se retrouvent à leur réveil enfermées dans une prison étrange, des cubes métalliques assemblés les uns aux autres mais dont certains passages recèlent des pièges mortels. La sortie est proche mais le chemin, pour y parvenir, terriblement dangereux...


Cube ressemble un peu à un épisode de La Quatrième Dimension, en plus sinistre. Des étrangers, en groupe, se réveillent dans un brouillard étrange après avoir été ensorcelés pendant leur sommeil. Ils se rendent compte rapidement qu'ils devront, pour s'enfuir, traverser nombre de pièces truffées de pièges mortels. Ayant préparé pour ses otages toute une série de punitions aussi imaginatives que sinistres, le coscénariste et réalisateur Vincenzo Natali s'intéresse ensuite à ses personnages, dont l'enfermement amplifie les qualités et les défauts. Le film est en effet similaire à un célèbre épisode de la vieille série de Rod Serling, mais la cause pour laquelle ces pauvres gens vont vivre l'enfer est plus proche de l'esprit des X-Files. Cube offre de grands moments de suspense et de drame, et la tension y est même parfois insupportable.

Image

Image

Image

4 étoiles sur 5 assez sympa, 19 septembre 2004
Commentaire de : Richard de Cousolre, France
Quel film0 génial ! Très original. Stressant, angoissant, le décor plaît par sa simplicité. Ces personnages "perdus" deviennent attachants. L'histoire est simple mais très attrayante. Alors, construction extra-terrestre ou humaine ?













5 étoiles sur 5 Enormissime, 8 octobre 2003
Commentaire de : david-from-bordeu (Qui suis-je ?) de bordeaux
C'est le seul qualificatif pour ce film que j'ai du voir au moins une bonne dizaine de fois. Un scenario (bien qu'à ce niveau là, ce n'est plus un scenar mais plutot un concept) excellent, une ambiance suffoquante.

En +, les bonus sont à la pelle donc c'est du tout bon!!!














5 étoiles sur 5 Prenant, 4 juin 2003
Commentaire de : spacebrain (Qui suis-je ?) de VENDOME France
Un huit clos prenant qui explore les mehandres de l'esprit humain, ses forces et ses faiblesses, sur fond de thriller futuriste dote d'une enigme et d'une morale dont chacun aura a trouver ces propres clefs... A voir et revoir jusqu'a plus soif si tant est qu'on atteigne un jour ce stade... Et surtout une magnifique occasion de confronter son opinion avec d'autre et de voir jusqu'ou peut aller l'imagination, la comprehension, l'interpretation... de nos congeneres.

















1 étoiles sur 5 Vraiment pas terrible, 12 décembre 2000
Commentaire de : Suzanne de paris
Je suis un fan de science fiction pourtant, C'est une des plus grande deception. Une idee interressante mais c'est tout. Le sujet peut vous donner envie de l'acheter mais c'est une erreur. Ce film est tres, tres, tres ... Ennuyant. C'est le film de science fiction le plus chiant que j'ai jamais vu. Ce qui l'acheterons s'en mordront les doigts. louer le a la rigueur si une pulsion frenetique vous prend, mais acheter ce film encouragerait la production a en realiser de la meme qualite.














5 étoiles sur 5 Enfin un film de fiction avec un scénario !, 10 février 2001
Commentaire de : Un spectateur de Paris
Il est si rare dans ce genre de cinéma de tomber sur un scénario original et bien huilé que vous pourrez sans mal vous laisser emporter par le machialévisme de ce film. Ce qui fait sa richesse est son extrème simplicité, sa mécanique mathématique absolument cauchemardesque. En plus, ce film utilise un décor unique qui le rapproche de la pièce de théâtre, d'où une impression de proximité et de réalisme inquiétante.













2 étoiles sur 5 Angoissant mais scénario simplet, 12 mai 2001
Commentaire de : remi- (Qui suis-je ?)
Angoissant, oppressant : C'est ce genre de qualificatifs qui viennent en premier à l'esprit. Sur ce plan, le film est réussi et assez efficace: on se sent très mal à l'aise et, signe des temps, le réalisateur ne se prive pas d'insister sur certaines scènes "frappantes". Il faut certes souligner l'originalité du scénario de ce huit-clos, mais il souffre de plusieurs défauts majeurs: La psychologie de bazar, la faiblesse des "enigmes", et surtout l'absence totale d'explication : C'est un peu facile de nous mener ainsi en barque pendant 90 mn sans nous donner ne serait-ce que l'esquisse d'une explication.
















5 étoiles sur 5 Vivement recommandé, 2 octobre 2001
Commentaire de : tyrell de Belgique
J'ai adoré ce film ! Tout repose sur la psychologie des personnages et sur la solidarité entre ceux-ci pour leur permettre de déjouer les pièges et trouver la sortie. J'ai bien aimé aussi l'idée des suites de chiffres représentant la position des pièces dans le cube, vicieuse épreuve du créateur de ce cube géant (en plus des pièges mortels). L'atmosphère est sombre, tout le film est confiné dans une seule pièce. On reste un peu sur sa faim lorsque le film est terminé et je dois bien reconnaître que ce film m'a marqué plusieurs heures après l'avoir regardé (il fait réfléchir sur la bêtise humaine). Si vous aimez les bons films de sci-fi, vous ne serez pas déçu du tout ! Il ne ressemble à rien que j'ai vu jusqu'à présent...
Image

Avatar de l’utilisateur
Dragonball
En sursis
En sursis
Messages : 5280
Inscription : 10 mai 2005, 19:35

Re: Cube - Vincenzo Natali - 1997

Messagepar Dragonball » 07 avr. 2006, 19:55

peter wonkley a écrit :je vais me le revoir avec plaisir ce soir (passionnant non ? :D )


Hey !

viewtopic.php?t=3544&highlight=vendredi

Traitre ! :evil:
Image

Avatar de l’utilisateur
Basculo Cui Cui
John Milius
John Milius
Messages : 16084
Inscription : 29 avr. 2005, 19:10
Localisation : a la plage

Messagepar Basculo Cui Cui » 07 avr. 2006, 20:29

ces series la je les laisse volontiers a ma cherie !

ah non elle mate les 4400 et medium ! :D


et pis ya RHOD qui va venir vers 23h pour se griller 2 ou 3 neurones :crazymeuh: :twisted: :D :llama:
Image

Avatar de l’utilisateur
Tomfincher
Paul Verhoeven
Paul Verhoeven
Messages : 7077
Inscription : 10 mai 2005, 20:16
Localisation : Grenoble / Toulouse / Agen
Contact :

Messagepar Tomfincher » 08 avr. 2006, 14:08

Excellent film, malin, prenant et quand même bien angoissant. Et les acteurs sont loin d'être mauvais (la remarque idiote qui revient à chaque fois).
5/6
Image

Avatar de l’utilisateur
Dragonball
En sursis
En sursis
Messages : 5280
Inscription : 10 mai 2005, 19:35

Messagepar Dragonball » 08 avr. 2006, 14:28

Tomfincher a écrit :Excellent film, malin, prenant et quand même bien angoissant. Et les acteurs sont loin d'être mauvais (la remarque idiote qui revient à chaque fois).
5/6

Pareil.

Saw 2 lui à tout piqué.
Image

En ligne
Avatar de l’utilisateur
Prodigy
Paul Verhoeven
Paul Verhoeven
Messages : 7242
Inscription : 10 mai 2005, 21:01
Localisation : avec mon ptit Harry !

Messagepar Prodigy » 08 avr. 2006, 22:46

Détesté. Surjoué-mal joué (le clone de Dieudonné est pas "loin d'être mauvais", il est tout simplement à flinguer, je lève 3 sourcils par seconde pour montrer que je suis méchant, oulala), une bonne idée qui tient pas 20 minutes, chiant et la fin d'une connerie sans nom. Revendu le zone 1 2 jours plus tard :D

Avatar de l’utilisateur
Florent
Mario Bava
Mario Bava
Messages : 3220
Inscription : 02 févr. 2006, 21:49

Messagepar Florent » 08 oct. 2007, 22:04

Cube est sans conteste une ouvre cinématographique importante. Fort d’un style et d’une réalisation soignée, le film de Vincenzo Natali pose quantité de question (malheureusement il n’y aura pas beaucoup de réponse à celle-ci, du moins dans ce premier volet) qui s’avère être d’ordre différents.

Mathématiques, philosophiques et humaines, des thématiques fortes à l’image d’un film qui se veut une grande question ou plutôt une équation de 90 minutes. Un point d’interrogation qui laissera sans doute certains de marbre mais pour ma part plus je vois le film plus je reste interloqué par tant d’ingéniosité et d’intelligence.

Que représente le cube ? Est ce un projet militaire ? Politique ? Télévisuel ? Est ce le purgatoire ? Est ce la réalité ou le virtuel ? Sont-ils déjà tous mort ? Est ce un rêve ou un cauchemar ?

Le premier volet réserve son lot de piège imaginatif, violent et sanglant. Un parcours du combattant pour aller vers la sortie ?
Je vous laisse le soin de découvrir le film si vous n’avez toujours pas découvert ce petit bijou dramatique ? De science fiction ? De fantastique ?

Le collector de Metropolitan contient un court métrage, Elevated, qui joue sur les peurs primaires et qui donne son lot de frissons. Une jeune femme prend l’ascenseur. Un homme rentre. Ce dernier vêtu de vêtement abîmé et vétuste commence à respirer de plus en plus fort des râlements qui laissent croire à la jeune femme qu’il pourrait avoir envie de la violer. Puis un troisième homme débarque dans l’ascenseur couvert de sang…
On retrouve outre un des acteurs de Cube, quelques fondements thématiques utilisés plus tard, le cloisonnement, la perte de sang froid, la folie,…
En plus d’être bien réalisé, ce court métrage est bien flippant car terriblement connecte avec certaines de nos peurs.

Il est intéressant de constater que Cube est apparu sur les écrans en 1998, au même moment que Matrix, la série animée Japonaise Serial Experiment Lain et l’explosion d’Internet.

Des œuvres indispensables pour comprendre ou tenter de toucher du doigt le concept de réalité virtuelle.

Passionnant !
02/12/81-14/05/08 RIP

Avatar de l’utilisateur
VIVE LES GNOUS
Jess Franco
Jess Franco
Messages : 864
Inscription : 12 mai 2005, 13:43

Messagepar VIVE LES GNOUS » 10 oct. 2007, 10:40

Par contre Dieudonné joue trop mal dedans
:D
"Aaaaaaah... Bordel d'uniforme de putain de mes pieds de con de Jupiter de saloperie de cape de merde !!!!"

En ligne
Avatar de l’utilisateur
Léo
Mario Bava
Mario Bava
Messages : 2759
Inscription : 11 mai 2005, 18:24

Re: Cube - Vincenzo Natali - 1997

Messagepar Léo » 07 mars 2020, 22:48

Je l'avais jamais vu, et c'est plutôt pas mal même si j'ai pas trouvé ça incroyable non plus.

le film est tellement minimaliste, froid, austère tant au niveau du design des pièces et des pièges, que ça vieillit plutôt bien. Il y a pas mal de tensions, un nombre raisonnable de twists qu'on ne voit pas venir et un casting qui fait le job. Les quelques effets gores, assez bien foutus au demeurant, font toujours plaisir.

Autrement, c'est quand même un tantinet trop long et plutôt laid, cette BO et cette VF ! [pourkouwah] et on sent bien le budget vraiment serré avec cet esthétique de pilote de série tv 90's.

Au final, un huis clos pas désagréable, mais pas inoubliable non plus même si j'imagine qu'en 97 ça a dû faire son petit effet.

Avatar de l’utilisateur
burialoftherats
Sparkling Peach
Sparkling Peach
Messages : 1848
Inscription : 25 avr. 2006, 15:17

Re: Cube - Vincenzo Natali - 1997

Messagepar burialoftherats » 08 mars 2020, 06:01

D'apres mes souvenirs, tourne pour 300.000 dollars canadiens.
Et Natali est un mec tellement adorable (grosse biture a Gerardmer avec lui, alors qu'on etait juste spectateurs).

Avatar de l’utilisateur
chatterie royale
Mario Bava
Mario Bava
Messages : 2332
Inscription : 09 déc. 2009, 14:20

Re: Cube - Vincenzo Natali - 1997

Messagepar chatterie royale » 09 mars 2020, 08:48

J'avais beaucoup aimé à sa sortie en video club.
Le concept était quand même bien torché. Il se serait sans doute suffit sans rajouter le méchant fourbe et pédo qui plombe un peu la fin.

Dans la foulée j'étais allé voir Sphere pour satisfaire mon appétit de thrillers sf géométriques. Je me suis bien fait chier :consternation:

Avatar de l’utilisateur
kevo42
Paul Verhoeven
Paul Verhoeven
Messages : 5004
Inscription : 24 août 2009, 13:58
Contact :

Re: Cube - Vincenzo Natali - 1997

Messagepar kevo42 » 10 mars 2020, 22:39

Vincenzo Natali qui est depuis devenu un réalisateur de TV un peu classe (il a fait 2 épisodes de Locke & key récemment, et je me demande s'il a pas fait du american gods aussi).
"Gambader dans la campagne, de préférence nu, semble être le projet n°1 du cinéma français" (Les cahiers du cinéma)


Revenir vers « Cinoche »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 100 invités