Libidine- Raniero De Giovambattista- 1979

Du Praxinoscope au DCP
Avatar de l’utilisateur
Médusa Man
Jess Franco
Jess Franco
Messages : 789
Inscription : 04 mai 2005, 19:25
Localisation : In the back of my mind
Contact :

Messagepar Médusa Man » 24 mai 2005, 22:30

Critiqué également dans un Médusa... Une excellente surprise de cette collection !
La scène où la nana transforme son serpent en gode, nous confine au firmament de l'esprit Bis, le vrai, celui qui faisait fi de toutes les conventions, tous les tabous.... LA folie.
J'adore! 8)
cool as fuck

Avatar de l’utilisateur
Basculo Cui Cui
John Milius
John Milius
Messages : 16243
Inscription : 29 avr. 2005, 19:10
Localisation : a la plage

Messagepar Basculo Cui Cui » 27 mai 2005, 18:16

Image

Avatar de l’utilisateur
Basculo Cui Cui
John Milius
John Milius
Messages : 16243
Inscription : 29 avr. 2005, 19:10
Localisation : a la plage

Re: Libidine- Raniero De Giovambattista- 1979

Messagepar Basculo Cui Cui » 04 sept. 2019, 11:11

Image

Avatar de l’utilisateur
Léo
Mario Bava
Mario Bava
Messages : 2833
Inscription : 11 mai 2005, 18:24

Re: Libidine- Raniero De Giovambattista- 1979

Messagepar Léo » 18 juil. 2020, 22:37

Dans le labo aménagé de sa villa, un scientifique et son assistant parviennent à greffer une âme humaine dans un serpent. Pendant ce temps au rez-de-chaussée, la femme du scientifique en question, nympho et esseulée, s'envoie en l'air avec le majordome sadique et la gouvernante. Il y a aussi l'adolescente qui revient du couvent. La belle-mère a des vues sur elle, le majordome et l'assistant tentent de la violer, le serpent la sauve in-extremis en tuant ses agresseurs. S'en suit une histoire d'amour passionnée entre le serpent et la jeune fille, à base de scènes de cul proprement hallucinantes ! :o

Une bizarrerie porno-soft vaguement horrifique. C'est laid, ultra cheap, avec des plans fixes interminables pour arriver péniblement à une durée de 86 minutes. Et ça aurait pu être réalisé par un Joe d'Amato ou un Andrea Bianchi, qui ce sont également illustrés dans ce genre d'ultra-niche qu'est le porno horrifique rital.

Sinon j'ai bien aimé ! :mrgreen: C'est super fun, totalement wtf, avec un casting qui fera plaisir au bisseux les plus endurcis : Marina Hedman qui finira dans le X jusque dans les 90's, Cinzia De Carolis qui avait démarrée gamine chez Argento et Ajita Wilson qui a alterné(e) porno et traditionnel chez Fulci et Franco entre autre.

Super score disco mega cheesy de Stelvio Cipriani sinon. C'est peut-être une coïncidence mais la mélodie du thème est quasi identique à... Pour le plaisir d'Herbert Leonard !! :shock: :crazymeuh:



Le film n'est jamais sorti des frontières de l'Italie et n'existe qu'en vhs mais c'est dispo sur un site de cul qui porte le nom d'un rongeur pour les curieux ! :blased:


Revenir vers « Cinoche »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 90 invités