Code 46 - Michael Winterbottom (2004)

Du Praxinoscope au DCP
TortueRocket
Mario Bava
Mario Bava
Messages : 1380
Inscription : 29 avr. 2005, 12:38

Code 46 - Michael Winterbottom (2004)

Messagepar TortueRocket » 18 mai 2005, 02:40

Image

Dans un futur proche ou le monde est uni mais la liberté surveillée, le code 46 précise que les êtres dont le code génétique est trop proche ne peuvent se reproduirent ensemble et que si ca devait arrivé la grossesse serait terminée. William (Tim Robbins) est envoyé à Shangai enquêter sur un trafic de faux papiers, il va tomber sur la responsable (Maria), violer le code 46 et décider de ne pas dénoncer son trafic...

Déception, déception, déception...

J'en attendais pas mal, j'aime beaucoup Tim Robbins (Bob Roberts forever, même si ca parait bien léger face au président actuel) et la promesse d'un film prenant place dans la partie ultramoderne du Shangai actuel étaient des éléments alléchants.

Ca commence plutot bien, Tim Robbins est impeccable dans ce rôle, Samantha Morton est moche comme un pou et sors direct de Minority Report MAIS s'en sors aussi plutot bien. Là où ca se gate c'est qu'il ne se passe finalement pas grand chose et Winterbottom n'a pas l'air de toujours savoir où poser sa caméra, sans compter pas mal de partis-pris arty/foireux (le mélange de langues agacant...). Résultat : même si la réflexion est intéressante, dur de maintenir son attention au bout de 3/4 d'heure... La séquence de la fuite relève le niveau mais me parait charcutée :( dommage.

Malgré tout ces défauts, XX pour la thématique et la beauté du film.

Image
Image
Image
Dernière édition par TortueRocket le 18 mai 2005, 14:38, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Stéphane
Brain Damage
Brain Damage
Messages : 9901
Inscription : 28 avr. 2005, 12:39
Localisation : Dans les rêves lesbiens de Bitte Anderson
Contact :

Messagepar Stéphane » 18 mai 2005, 06:32

Chef d'Oeuvre :D Winterbottom à le talent de filmer les sentiments enfouis, l'amour qui se dégage entre un homme et une femme. Sa mise en scène épouse les corps dans les scènes intimistes. En fait l'histoire policière principale on s'en fout un peu. La scène ou Robbins et Morton font l'amour dans l'hotel et qu'elle lui dit je t'aime m'a donné des frissons.
Le Dvd est tip top sauf la bande annonce qui est quand même mal branlée par des mecs qui ne savait pas comment vendre le film.
Je veux faire l'amour à Cyril Despontin !

Avatar de l’utilisateur
Basculo Cui Cui
John Milius
John Milius
Messages : 15657
Inscription : 29 avr. 2005, 19:10
Localisation : a la plage

Messagepar Basculo Cui Cui » 04 déc. 2005, 11:55

Image
Image

Avatar de l’utilisateur
Kerozene
Paul Verhoeven
Paul Verhoeven
Messages : 6598
Inscription : 28 avr. 2005, 22:22

Messagepar Kerozene » 04 déc. 2005, 13:31

J'aime beaucoup aussi.

Mais ce thread est dans le mauvais forum, le film est anglais :D

Avatar de l’utilisateur
Basculo Cui Cui
John Milius
John Milius
Messages : 15657
Inscription : 29 avr. 2005, 19:10
Localisation : a la plage

Re: Code 46 - Michael Winterbottom (2004)

Messagepar Basculo Cui Cui » 05 sept. 2019, 13:35

Image


Revenir vers « Cinoche »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot], Google [Bot] et 13 invités