Kiltro - Ernesto Díaz Espinoza (2006)

Du Praxinoscope au DCP
Avatar de l’utilisateur
Blame
Mario Bava
Mario Bava
Messages : 1456
Inscription : 06 mai 2005, 13:27

Kiltro - Ernesto Díaz Espinoza (2006)

Messagepar Blame » 05 janv. 2006, 13:36

Avec Marko Zaror ici présent:

Image


" Zaror, a Chilean native who has trained extensively in karate and tae kwon do, plays a violent street gangster, whose life is forever changed when a powerful martial artist looking for vengeance kills his mother and kidnaps the woman he loves. This gangster journeys to a legendary martial arts master (Man Soo Yoon) and learns the honored path of the warrior. He emerges a master himself and sets out on his own mission of vengeance and to rescue his true love.

The Spanish-language Kiltro promises to offer real martial artists performing real martial arts action in a not-so-realistic story that features a stylized image of Chile inspired by such things as anime, chambara and Italian spaghetti Westerns. The film features a large cast of local martial artists and action that Zaror assures the public will deliver full contact blows and real moves where wires won't be a substitute for real skills."



Le trailer:
http://www.rankingmarcial.cl/public/kiltro/t/kiltro.wmv
Image

Avatar de l’utilisateur
Cyril
Administrateur
Administrateur
Messages : 25142
Inscription : 26 avr. 2005, 13:15
Localisation : Sur Mafiameme
Contact :

Messagepar Cyril » 05 janv. 2006, 13:53

Film Chilien donc ?
"Comme disait mon ami Richard Nixon, mieux vaut une petite tâche sur la conscience qu'une grosse sur l'honneur. Allez en vous remerciant bonsoir."

Avatar de l’utilisateur
Blame
Mario Bava
Mario Bava
Messages : 1456
Inscription : 06 mai 2005, 13:27

Messagepar Blame » 05 janv. 2006, 13:59

Oui c'est bien un film chilien.
Image

Avatar de l’utilisateur
Basculo Cui Cui
John Milius
John Milius
Messages : 15996
Inscription : 29 avr. 2005, 19:10
Localisation : a la plage

Re: Kiltro - Ernesto Díaz Espinoza (2006)

Messagepar Basculo Cui Cui » 26 déc. 2012, 10:25

Image

Image

lolop4
Rob Zombie
Rob Zombie
Messages : 52
Inscription : 28 juil. 2005, 20:47
Localisation : lyon
Contact :

Re: Kiltro - Ernesto Díaz Espinoza (2006)

Messagepar lolop4 » 26 déc. 2012, 11:58

C'est surtout une grosse merde ...

Avatar de l’utilisateur
Dino Velvet
Bruno Mattei
Bruno Mattei
Messages : 181
Inscription : 19 janv. 2012, 19:59
Localisation : Nilbog

Re: Kiltro - Ernesto Díaz Espinoza (2006)

Messagepar Dino Velvet » 26 déc. 2012, 19:38

J'avais fait une review du DVD à l'époque de sa sortie, ça donnait ça :arrow:

Ecrit, produit, réalisé, interprété et monté (ouf !) par Ernesto Diaz Espinoza (dont il s’agit du premier long-métrage), Kiltro se targue d’être le premier film d’arts martiaux chilien.

Le titre se veut aussi un véhicule destiné à promouvoir le talent de sa star : Marko Zaror (qui coproduit la chose). Le pédigrée du monsieur ? Une petite poignée d’obscures séries B / Z (un Z qui veut dire Zaror ?) et l’insigne honneur d’avoir doublé The Rock sur le tournage de Bienvenue dans jungle. Grand machin musculeux à l’œil bovin (son léger strabisme en rajoute une couche), uniquement capable d’alterner deux expressions (endormi / ahuri), Zaror a un tel potentiel de jeu qu’il vous ferait passer Steven Seagal pour le plus talentueux transfuge de l’Actor’s Studio. Athlète confirmé, champion de karaté et de taekwondo, notre action man ferait bien de s’en tenir au ring au lieu de se ridiculiser sous l’objectif des caméras. On ne peut pas être bon partout. Au moins, sa prestation calamiteuse ne jure pas outre mesure dans Kiltro, le niveau d’interprétation général étant tout simplement désastreux (mention spéciale au grand méchant qui passe son temps à froncer les sourcils en gros plan).

Les défauts de Kiltro ne se limitent pas à une distribution jamais convaincante puisque le métrage met un point d’honneur à cumuler toutes les tares possibles. Inventaire non exhaustif. Si une certaine vacuité narrative (il s’agit d’un basique actioner bourrin après tout) était attendue (et tolérable), le film de Diaz Espinoza dépasse largement nos craintes en la matière. C’est simple, le scénario de Kiltro, la Cannon n’en aurait pas donné un kopeck dans les années 80 / 90. Inepte et caricatural (intrigue principale en mode défaite / entraînement / victoire, agrémentée de trames secondaires en mousse), le script enquille situations pétries de clichés, personnages à côté de la plaque (dont le nain Nik Nak, l’un des mentors du héro), clins d’œil empesés et dialogues risibles à s’en souiller le slip. Ce qui frappe, c’est ce constant humour involontaire (la marque des authentiques nanars), cette sensation de visionner une parodie lourdingue non conçue en tant que telle, ce ridicule achevé découlant pourtant d’une démarche purement premier degré.
Filmé comme un épisode de Plus belle la vie, Kiltro affiche un production design désolant (vive le clinquant et les décors de pacotille) et un cachet résolument Z. Vendus comme des moments brutaux à la Ong bak, les combats fonctionnent sur une logique totalement différente (rien de frontal dans ces affrontements câblés et ces geysers de sang numérique mal incrustés). On songe davantage aux combats de San Ku Kai (ces grands moments martiaux où Ayato affrontait les Stressos) qu’aux prouesses physiques d’un Tony Jaa.

Affichant tous les oripeaux d’un mauvais téléfilm d’action pour solderies DVD et diffusions tardives sur le câble, Kiltro est un navet certifié. A consommer entre potes, franche rigolade assurée.


Depuis, j'ajouterai que :

- A côté, Mirage man est presque regardable :roll:

- Marko Zaror est dans Machete kills :shock:

Image
"Il a les yeux blindés"

"Now I've got a machine gun ho ! ho ! ho !"

"Are you gonna bark all day, little doggie, or are you gonna bite ?"


Revenir vers « Cinoche »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 19 invités