High Fidelity - Stephen Frears (2000)

Du Praxinoscope au DCP
Avatar de l’utilisateur
Benj
Paul Verhoeven
Paul Verhoeven
Messages : 9986
Inscription : 11 mai 2005, 09:30

High Fidelity - Stephen Frears (2000)

Messagepar Benj » 02 oct. 2019, 11:14

Image
Rob Gordon tient à Chicago une boutique de disques frequentée par des amateurs de vinyls, d'albums rares et ésotériques des années soixante et soixante-dix. Sa vie entière est placée sous le signe de la pop. C'est en elle qu'il puise le courage d'affronter le quotidien, c'est elle qui l'accompagne depuis toujours dans ses tribulations sentimentales et donne un sens à son existence. Après avoir enduré moult ruptures, Rob est une fois de plus plaqué. Il s'efforce de comprendre les raisons de ce nouvel echec. Il decide de relancer ses ex pour trouver la clé de l'énigme.



Encore un truc culte que j'ai trouvé ultra chiant.
Le perso de Cusack m'a soûlé, c'est une grosse merde et on est censé prendre parti pour lui.
Le gimmick des Top 5 m'a gonflé aussi.
En en parlant ça m'a fait pensé à Ferris Bueller qui cause à la caméra et je crois que je déteste ce style.
Et ça me fait penser aussi à How I Met Your Mother et à sa fausse coolitude de beautiful loser.

Avatar de l’utilisateur
burialoftherats
Sparkling Peach
Sparkling Peach
Messages : 1756
Inscription : 25 avr. 2006, 15:17

Re: High Fidelity - Stephen Frears (2000)

Messagepar burialoftherats » 02 oct. 2019, 13:48

Pareil, ca me pete les couilles.
En plus il y a Jack Black

Avatar de l’utilisateur
DPG
Extincteur dans l'anus
Extincteur dans l'anus
Messages : 15552
Inscription : 30 avr. 2005, 00:09
Localisation : South Side

Re: High Fidelity - Stephen Frears (2000)

Messagepar DPG » 02 oct. 2019, 14:34

Vu il y a bien 15 ans, j'avais pas aimé non plus...
"Alors que la plupart des choses finissaient par m'ennuyer, la vodka jamais." (Errol Flynn)

Avatar de l’utilisateur
Natale
Michel Ricaud
Michel Ricaud
Messages : 4514
Inscription : 15 août 2005, 20:19
Localisation : Latitude : 41.860724 Longitude : 8.791398

Re: High Fidelity - Stephen Frears (2000)

Messagepar Natale » 02 oct. 2019, 18:46

Un souvenir pas folichon, comme le film comme un garçon une autre adaptation de Nick Hornby. En fait Frears fait des films bavards avec des dialogues plats..... Même les liaisons dangereuses et the hit m'ennuient. Je sauve les arnaqueurs grâce à Scorsese producteur qui dynamise le film.


Revenir vers « Cinoche »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 13 invités