That guy Dick Miller - Elijah Drenner (2014)

Du Praxinoscope au DCP
Avatar de l’utilisateur
Dino Velvet
Bruno Mattei
Bruno Mattei
Messages : 181
Inscription : 19 janv. 2012, 19:59
Localisation : Nilbog

That guy Dick Miller - Elijah Drenner (2014)

Messagepar Dino Velvet » 24 mars 2019, 12:44

Image

Dick Miller, sa vie son œuvre.


Souvenirs, souvenirs …

Fin des années 80.

Comme beaucoup de gamins à l’époque, je découvre Gremlins en VHS.

L’expérience est mythique (avec Histoire de fantômes chinois et Beetlejuice, c’est sans doute l’un des titres qui a semé en moi la graine d’une indéfectible passion pour le cinéma d’épouvante :idea:).

Dans le film, un personnage secondaire me fait forte impression : le voisin grincheux campé, avec brio, par Dick Miller.

Si cet acteur restera, pour moi, éternellement rattaché à ce personnage légendaire (Murray Futterman !), il serait cependant honteusement réducteur de le limiter à cela.

D’ailleurs, depuis, je l’ai revu dans bien des films. Des vieux, des récents, des cossus, des pauvrets, des biens, des nuls.

Car Dick Miller, c’est un pan d’histoire cinématographique à lui tout seul, un sacré bonhomme qui devrait être classé au patrimoine de l’humanité :idea:

Une tête à la fois commune et inoubliable. Un timbre particulier.

Une présence hors norme. Un talent monstre.

Dick Miller est un joyau hollywoodien.

Il a tout fait, tout joué, tout vu.

On parle ici d’une carrière débutée en 1955 et de quelques 179 rôles au compteur.

Mais passons à That guy Dick Miller.

D’abord, j’adresse un grand MERCI à Elijah Drenner d’avoir consacré un doc’ à « Big Dick » (arf :mrgreen:).

Si j’avais eu carte blanche pour réaliser un documentaire sur l’acteur de mon choix, Dick Miller aurait figuré dans le top 5, voire le top 3 et même probablement le top 1. Oui.

Ce film, relativement méconnu, est donc pour moi miraculeux.

Mais est-il à la hauteur de son sujet ? Plutôt oui.

Le résultat est assez complet (autant que faire se peut en 90 minutes …).

L’approche est bienveillante, affectueuse. Le film touchant.

Dick Miller y est raconté par lui-même, par sa famille (son épouse en tête) et ses divers collaborateurs (Corman, Dante and Co.).

Personnage hyper attachant, Miller a surtout brillé par sa capacité à donner du relief à chaque rôle, quelle que soit son importance ou sa durée d’apparition à l’écran.

Chacun de ses passages devant la caméra devient ainsi un petit show en soi, un moment Dick Miller :P

Le doc’ est aussi l’occasion de découvrir ses autres talents (dessin, écriture) et des faits un peu oubliés (qui se souvient qu’il a été malheureusement coupé au montage dans Pulp Fiction ?).

Et quel bonheur de voir ce vieux monsieur fringant (qui nous a quittés trop discrètement début 2019 :(), à l’œil brillant et à l’humour facétieux.

Classe jusqu’au bout 8)

That guy rules :!:
"Il a les yeux blindés"

"Now I've got a machine gun ho ! ho ! ho !"

"Are you gonna bark all day, little doggie, or are you gonna bite ?"

Revenir vers « Cinoche »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : alfie, F-des-Bois et 14 invités