Rapid Fire - 1992 - Dwight H. LITTLE

Du Praxinoscope au DCP
Avatar de l’utilisateur
Mike Hunter
Rob Zombie
Rob Zombie
Messages : 86
Inscription : 13 juil. 2014, 01:18
Contact :

Rapid Fire - 1992 - Dwight H. LITTLE

Messagepar Mike Hunter » 22 déc. 2018, 16:15

Image

Jake LO, jeune étudiant aux Beaux-Arts, assiste au meurtre d'un trafiquant de drogue, tué par un rival. Il devient alors la cible des truands et des flics corrompus.

Rapid Fire est une série B d'action qui doit principalement sa renommée à sa tête d'affiche, Brandon LEE, fils de Bruce. Le film est un honnête produit de studio efficace et sans âme. Si l'acteur principal est loin d'avoir le charisme de son père, il fait le job et sait lever la patte pour balancer quelques coup de lattes bien sentis. Les seconds rôles sont tenus par des vieux routiers (Powers BOOTHE, Nick MANCUSO, Raymond J. BARRY) qui prennent leur chèque, apportent leur sel à l'ensemble et lui donnent du goût. La mise en scène de Dwight H. LITTLE est totalement impersonnelle, mais efficace quand il faut l'être.

Rapid Fire est un pur produit des 80's (même s'il date de 1992) et rassemble tous les clichés de son époque: les sbires du bad guy portent la mullet et tirent au Mac 10, le héros conduit sa moto sans casque avec une ambiance nocturne bleutée sur fond de saxophone, les flics ont établi leur commissariat dans un bowling. Aujourd'hui il ne serait plus possible de faire un tel film, ce qui est dommage. Ce type de produit à forte dose de testostérone a totalement disparu. On n'arrête plus les voitures qui nous foncent dessus à coups de fusil à pompe, le second rôle féminin ne passe plus aussi facilement à la casserole, on n'a plus droit à du Hard FM pour le générique final.

D'une manière assez surprenante, le film parle également de la politique du gouvernement chinois et de la répression des manifestations de la place Tian'anmen. Il ne s'agit pas du racisme anti-asiatique que l'on retrouvait dans beaucoup de films, mais d'un discours critique et assez engagé. A l'heure où le marché chinois représente le futur des productions hollywoodiennes, ce genre de propos serait impensable.

Un film totalement ancré dans son époque, ce qui fait son charme.

Image

Image

Image
Nick MANCUSO, dont le manque de sobriété dans le jeu d'acteur est assez délectable.

Image
Dustin NGUYEN, connu grâce à la série 21 Jump Street, tient ici le rôle d'un dissident chinois.

Image

Image
Raymond J. BARRY, habitué des rôles d'agent du FBI ou homme politique corrompu.

Image

Image
Powers BOOTHE, qui sera toujours pour moi le garde national perdu dans les marais de Louisiane du film Sans Retour.

Image

Image

Image
A défaut de Mac 10, l'Uzi fait parfaitement l'affaire.

Avatar de l’utilisateur
Natale
Michel Ricaud
Michel Ricaud
Messages : 4445
Inscription : 15 août 2005, 20:19
Localisation : Latitude : 41.860724 Longitude : 8.791398

Re: Rapid Fire - 1992 - Dwight H. LITTLE

Messagepar Natale » 22 déc. 2018, 21:28

VU au cinéma à l'époque. Aucun souvenir si ce n'est l'impression d'avoir un téléfilm du dimanche après midi sur grand écran. La signature Dwight Little

Avatar de l’utilisateur
Lord Ruthven
Paul Verhoeven
Paul Verhoeven
Messages : 6988
Inscription : 18 août 2005, 20:19

Re: Rapid Fire - 1992 - Dwight H. LITTLE

Messagepar Lord Ruthven » 25 déc. 2018, 00:16

Pas forcément génial non, malgré scènes bien senties et effectivement un petit charme 80's. Par contre Brandon Lee aurait mérité sa carrière.
Image


Revenir vers « Cinoche »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 13 invités