Terminator 17 - Tim Miller (2019)

Du Praxinoscope au DCP
Avatar de l’utilisateur
superflo
Mario Bava
Mario Bava
Messages : 3859
Inscription : 24 janv. 2006, 13:10
Localisation : une petite île de Méditerranée
Contact :

Re: Terminator 17 - Tim Miller (2019)

Messagepar superflo » 26 oct. 2019, 20:57

je vais me répéter mais les blockbusters masculins décérébrés me donnent des leçons de vie à la con depuis toujours que tu le veuilles ou non. c'est juste tellement intégré que c'est ça la norme, que dès qu'on applique cette norme mais avec des femmes dedans, tout les mecs trouvent ça lourdingue. C'est vraiment ignorer tout un pan sociologique et historique du cinéma que de penser que le cinéma des années 80, du reaganisme etc, (même si ces films m'éclatent) basé exclusivement sur la valorisation de l'HOMME, viril, musclé et qui sauve la terre et la faible femme ne revendiquaient rien et n'avaient aucun impact sociétal. Ils imposaient une vision de la société qui a tjs invisibilisé la femme ce qui dans ces époques là, correspondaient aussi à ce que l'on voulait dans la société. Je pourrais te trouver des tonnes d'exemple aussi lourdingues que ceux que tu cites dans terminator dans des dialogues, scènes etc (genre la femme n'est pas qu'une mère etc) mais qui étaient là pour asseoir la place dominante de l'homme dans la société. Mais je sais que vous les démonterez tous en disant "non mais ça c'était pour le fun hein, ça revendiquait rien" sauf qu'historiquement c'est rarement le cas... J'ai pas mal étudié les représentations de genre au cinéma, les processus d'identification aux persos selon que le spectateur est un homme ou une femme, etc etc, pour pouvoir affirmer que ce que vous considérez comme du simple bourrinage gras et divertissant était souvent bien plus que ça dans les société d'il y a qq décades.
et le côté "à l'époque au moins on faisait du ciné que pour l'amour de l'art et de la déconnade de manière pure et sincère alors que maintenant on essaye de nous refourguer une idée de la société, historiquement ça ne tient pas trop la route, c'est juste que des dizaines d'années plus tard on a perdu le contexte de sorties de certains films... Après je m'en fous, je sais que je vous convaincrez pas, pour vous il y a une norme acceptable, la surreprésentation masculine dans le cinéma, et une nouvelle norme insupportable qui est qu'on continue à faire des films de bourrins teubés, mais avec des femmes comme héroïnes... Tout ce qui est machiste est bon enfant, tout ce qui est féministe est extrémiste...
Superflo, toujours là quand il faut!!

If you talk to god, you're religious, if god talks to you, you're psychotic!!

Avatar de l’utilisateur
Tomfincher
Paul Verhoeven
Paul Verhoeven
Messages : 7043
Inscription : 10 mai 2005, 20:16
Localisation : Grenoble / Toulouse / Agen
Contact :

Re: Terminator 17 - Tim Miller (2019)

Messagepar Tomfincher » 26 oct. 2019, 21:36

Amen.
:priere:
Image

Avatar de l’utilisateur
Tomfincher
Paul Verhoeven
Paul Verhoeven
Messages : 7043
Inscription : 10 mai 2005, 20:16
Localisation : Grenoble / Toulouse / Agen
Contact :

Re: Terminator 17 - Tim Miller (2019)

Messagepar Tomfincher » 26 oct. 2019, 21:40

J'ajoute que les premiers réactions que j'ai pu lire sur Facebook c'était justement des questions genre "c'est pas trop féministe"? Putain mais c'est à gerber comme question... Depuis quand c'est devenu une grille d'appréciation d'un film ?
Image

Avatar de l’utilisateur
Lord Ruthven
Paul Verhoeven
Paul Verhoeven
Messages : 7105
Inscription : 18 août 2005, 20:19

Re: Terminator 17 - Tim Miller (2019)

Messagepar Lord Ruthven » 27 oct. 2019, 00:20

Il faut déjà voir ce qu'est le féminisme et s'il faut le réduire à "films avec des femmes"...

Mais je pense que le coeur du problème est surtout qu'il s'agit de mauvais films, non ? ( Dont le pseudo féminisme commercialement mis en avant est intrinsèquement ridiculisé par les non-qualités de ce qui l'entoure) : Ghostbuster 3, Sœurs d'armes, Terminator 6...

J'ai pas souvenir qu'on ai taxé Kill Bill ou Charlies Angels de féminisme insupportable ?

Avatar de l’utilisateur
superflo
Mario Bava
Mario Bava
Messages : 3859
Inscription : 24 janv. 2006, 13:10
Localisation : une petite île de Méditerranée
Contact :

Re: Terminator 17 - Tim Miller (2019)

Messagepar superflo » 27 oct. 2019, 07:37

le contexte était différent, un film porté par des héroïnes ça restait marginal. donc acceptable. en plus c'était considéré comme des bons films en effet. Mais si les femelles envahissent même les films de merde, ou va le monde?! (ça me rappelle une réflexion entendu au taf "à compétences égales, tant qu'à faire j'embauche un homme"...) En gros de la femme ok, mais uniquement si elle a une valeur ajoutée..
Superflo, toujours là quand il faut!!

If you talk to god, you're religious, if god talks to you, you're psychotic!!

Avatar de l’utilisateur
Lord Ruthven
Paul Verhoeven
Paul Verhoeven
Messages : 7105
Inscription : 18 août 2005, 20:19

Re: Terminator 17 - Tim Miller (2019)

Messagepar Lord Ruthven » 27 oct. 2019, 09:29

Le soucis n'est pas que les femmes envahissent les films de merde (!). Le soucis est que les films de merde...sont des films de merde, et éventuellement qu'ils faillent les considérer comme géniaux parce qu'il y'a des femmes dedans (car c'est considéré actuellement comme un argument qualitatif, ce qui est tout aussi grotesque que le contraire).

Enfin je sais pas, moi je vais voir un film parce qu'il est bon ou qu'il a une bonne histoire, pas parce qu'il a une femme ou un homme dedans.
(Les films de Scott Adkins ne comptent pas).

(Sur ce je vais aller boire une bière en me grattant les couilles, pendant que ma femme fait le ménage).

Avatar de l’utilisateur
Tomfincher
Paul Verhoeven
Paul Verhoeven
Messages : 7043
Inscription : 10 mai 2005, 20:16
Localisation : Grenoble / Toulouse / Agen
Contact :

Re: Terminator 17 - Tim Miller (2019)

Messagepar Tomfincher » 27 oct. 2019, 10:55

Le problème, c'est que la première question qui vient, c'est : "le film n'est il pas trop féministe ?" et pas "le film est il mauvais ?".
Image

Avatar de l’utilisateur
Lord Ruthven
Paul Verhoeven
Paul Verhoeven
Messages : 7105
Inscription : 18 août 2005, 20:19

Re: Terminator 17 - Tim Miller (2019)

Messagepar Lord Ruthven » 27 oct. 2019, 11:10

Oui mais ça c'est les mêmes qui demandent si le héros n'est pas trop noir ou si le réalisateur n'est pas trop juif.

Et par truchement, c'est à cause de gens comme ça qu'on nous vends Black Panther comme un chef d'oeuvre de subversion antiraciste.

Avatar de l’utilisateur
Natale
Michel Ricaud
Michel Ricaud
Messages : 4576
Inscription : 15 août 2005, 20:19
Localisation : Latitude : 41.860724 Longitude : 8.791398

Re: Terminator 17 - Tim Miller (2019)

Messagepar Natale » 27 oct. 2019, 13:05

Black panther est un chef d'oeuvre puisque c'est le Marvel préfèré de Tarantino le roi de la hype

Avatar de l’utilisateur
NickLezob
Paul Verhoeven
Paul Verhoeven
Messages : 6156
Inscription : 29 avr. 2005, 21:17

Re: Terminator 17 - Tim Miller (2019)

Messagepar NickLezob » 27 oct. 2019, 15:01

Tomfincher a écrit :Le problème, c'est que la première question qui vient, c'est : "le film n'est il pas trop féministe ?" et pas "le film est il mauvais ?".

C'est parce que l'argument de promotion du film était "Dark Fate’ Will ‘Scare the F*ck’ Out of Misogynistic Internet Trolls" dixit le réalisateur lui même. En agitant des slips sales on récolte du caca :|

Et comme le dit Lord tout dépend ce qu'on entend par féminisme, sa version actuelle portée par Hollywood (c'est pour ça que je précise 2.0) n'est qu'un fourre tout idéologique incohérent revanchard hargneux et régressif pour millennials teints en vert.

Bon après je m'en fous, je voulais même aller voir le film de Caroline Fourest mais il n'a pas tenu plus d'un jour en salle par chez moi. Ce qui pose une autre question, pourquoi ces films qui se revendiquent féministes sont ils tous aussi pourris les uns que les autres. Le cinéma d'action serait il une affaire d'hommes :joie: (je déconne, c'est juste pour que Superflo me déteste un peu plus :mrgreen: )

Avatar de l’utilisateur
Natale
Michel Ricaud
Michel Ricaud
Messages : 4576
Inscription : 15 août 2005, 20:19
Localisation : Latitude : 41.860724 Longitude : 8.791398

Re: Terminator 17 - Tim Miller (2019)

Messagepar Natale » 27 oct. 2019, 15:38

Le comble c'est que même les femmes réalisent des films macho! Katherine Bigelow nous a pondu point break , strange days et démineurs

Avatar de l’utilisateur
chatterie royale
Mario Bava
Mario Bava
Messages : 2277
Inscription : 09 déc. 2009, 14:20

Re: Terminator 17 - Tim Miller (2019)

Messagepar chatterie royale » 28 oct. 2019, 10:49

Tomfincher a écrit :J'ajoute que les premiers réactions que j'ai pu lire sur Facebook c'était justement des questions genre "c'est pas trop féministe"? Putain mais c'est à gerber comme question... Depuis quand c'est devenu une grille d'appréciation d'un film ?


"facebook"
le voilà votre problème :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
Prodigy
Paul Verhoeven
Paul Verhoeven
Messages : 7151
Inscription : 10 mai 2005, 21:01
Localisation : avec mon ptit Harry !

Re: Terminator 17 - Tim Miller (2019)

Messagepar Prodigy » 28 oct. 2019, 18:46

Natale a écrit :Le comble c'est que même les femmes réalisent des films macho! Katherine Bigelow nous a pondu point break , strange days et démineurs


A mes yeux ce ne sont pas des films complètement machos, dans Point Break malgré le cliché de la fille en danger à la fin le perso de Lori Petty a rien de la bombe sexuelle sans cervelle, a une vraie personnalité, etc. Que ce soit des films "de mecs" oui, mais à mon sens pas machos.

Avatar de l’utilisateur
Natale
Michel Ricaud
Michel Ricaud
Messages : 4576
Inscription : 15 août 2005, 20:19
Localisation : Latitude : 41.860724 Longitude : 8.791398

Re: Terminator 17 - Tim Miller (2019)

Messagepar Natale » 28 oct. 2019, 20:27

Macho dans le sens que c'est de la surenchère de celui qui a la plus grosse paire. Le comble étant Kenu Reeves qui saute d'avion sans parachute

Avatar de l’utilisateur
Lord Ruthven
Paul Verhoeven
Paul Verhoeven
Messages : 7105
Inscription : 18 août 2005, 20:19

Re: Terminator 17 - Tim Miller (2019)

Messagepar Lord Ruthven » 28 oct. 2019, 22:01

Heureusement, pendant que Bigelow fait des films macho, Stallone fait des films sensibles...


Revenir vers « Cinoche »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 50 invités