Godzilla : King of the Monsters (Michael Dougherty - 2019)

Du Praxinoscope au DCP
Avatar de l’utilisateur
Nice Panda
Mario Bava
Mario Bava
Messages : 2931
Inscription : 31 janv. 2006, 13:41
Localisation : Somewhere over the rainbow

Godzilla : King of the Monsters (Michael Dougherty - 2019)

Messagepar Nice Panda » 22 juil. 2018, 13:13

Image

La suite de l'autre...



Réalisé par Michael Dougherty, auteur de Trick r' Treat et Krampus, ce qui laisse (peut-être) espérer quelque chose de sympa. :wink:
(après, méfiance : le trailer du précédent envoyait aussi du bois et on a vu le résultat à l'arrivée... :? )

Image

Avatar de l’utilisateur
Benj
Paul Verhoeven
Paul Verhoeven
Messages : 9867
Inscription : 11 mai 2005, 09:30

Re: Godzilla : King of the Monsters (Michael Dougherty - 2019)

Messagepar Benj » 22 juil. 2018, 17:33

LE PREMIER ENVOYAIT LE BOIS QUAND LE GROS ÉTAIT LA !
LE RESTE ON S'EN BRANLE !


par contre vu le trailer je ne sais pas si le crossover King Kong / Godzilla est toujours d'actu parce ça sent la fin de l'humanité là

Avatar de l’utilisateur
Cyril
Administrateur
Administrateur
Messages : 24843
Inscription : 26 avr. 2005, 13:15
Localisation : Sur Mafiameme
Contact :

Re: Godzilla : King of the Monsters (Michael Dougherty - 2019)

Messagepar Cyril » 22 juil. 2018, 18:09

T'es méchant de l'appeler le gros :(
"Comme disait mon ami Richard Nixon, mieux vaut une petite tâche sur la conscience qu'une grosse sur l'honneur. Allez en vous remerciant bonsoir."

Avatar de l’utilisateur
Nice Panda
Mario Bava
Mario Bava
Messages : 2931
Inscription : 31 janv. 2006, 13:41
Localisation : Somewhere over the rainbow

Re: Godzilla : King of the Monsters (Michael Dougherty - 2019)

Messagepar Nice Panda » 22 juil. 2018, 21:05

Ouais, ben, le souci, justement, c'est que le gros, il était rarement là.
Par contre, couper une baston en plein élan en passant brusquement à autre chose ou en refermant une porte, ça, il sait faire, le père Edwards... :consternation:
Image

Avatar de l’utilisateur
Commissaire Tanzi
Mario Bava
Mario Bava
Messages : 3115
Inscription : 09 nov. 2006, 11:39

Re: Godzilla : King of the Monsters (Michael Dougherty - 2019)

Messagepar Commissaire Tanzi » 30 mai 2019, 12:31

Clairement le pire blockbuster que j'ai vu depuis des années. Alors oui, contrairement au Gareth Edwards (que j'aime bien au passage), les monstres sont présents tout le temps, mais en dehors de deux ou trois plans sympa, ils sont banalisés à l'extrême, au bout d'un moment, tu n'en a rien à foutre de les voir. Mais c'est pas ça le plus gênant...

Les humains: Voila le problème de la plupart des films Godzilla. Globalement, on en avait rarement quelque chose à foutre, ils servaient souvent à meubler.... Ici, ils sont porteurs d'une idéologie dégueulasse et ont les dialogues du pire blockbuster des années 80/90. Les méchants? Des écologistes (éco-terroristes, bien sûrs!). Les gentils? Ils voient les monstres comme des divinités auxquels ils veulent se soumettre. Je développe pas plus (putain, le rôle de Vera Farmiga...) et vous laisse juger par vous-même. J'ai presque regretté de pas avoir mis un T-shirt Donald Trump pour aller le voir...
Et si vous aimez les sideckicks comiques et les vannes qui feraient passer la beauferie d'un troufion du premier Predator pour un lecteur de Proust, vous êtes au bon endroit.

Alors évidemment, on va juger le film sur ses scènes d'action et là, en résumé, c'est l'horreur. Sur les bastons, c'est un plan sur les monstres, un plan sur les humains qui font des "oooh" ou qui paraphrasent l'action.
La valeur des plans humain/monstres est d'ailleurs souvent la même dans les champs/contrechamps, on passera également sur les problèmes d'échelles quand il sont sur le même plan. Du coup, pour les effets de gigantisme, ça tombe régulièrement à plat.

Je sais pas ce qu'ils foutent chez Warner. Les années 90 à failli les conduire à la mort à force d'enchainer les blockbusters sans âme. Ils avaient retrouvé un élan au début des années 2000 en confiant des gros budgets à des des réals comme les Wachovski, les Nolan,, les Snyder, des gens qu'on aime ou pas, mais qui au moins ont une personnalité et un peu d'ambition. Et à force de courir derrière Disney/Marvel, ils font absolument n'importe quoi. Putain, Godzilla 2, c'est le Space Jam de la saga, le produit sans âme par excellence.
Fuck Mini Babybels!

Avatar de l’utilisateur
Cyril
Administrateur
Administrateur
Messages : 24843
Inscription : 26 avr. 2005, 13:15
Localisation : Sur Mafiameme
Contact :

Re: Godzilla : King of the Monsters (Michael Dougherty - 2019)

Messagepar Cyril » 30 mai 2019, 23:54

D'accord à 100% avec toi.
Juste sur cette phrase

Commissaire Tanzi a écrit :Ils avaient retrouvé un élan au début des années 2000 en confiant des gros budgets à des des réals comme les Wachovski, les Nolan,, les Snyder, des gens qu'on aime ou pas, mais qui au moins ont une personnalité et un peu d'ambition.


Je me suis dit pareil, Warner la sont en train de saper ce qui a été fait il y a quelques années. Pourtant Michael Dougherty etait pour moi un excellent choix (j'adore ces deux précédents films) mais la il fait peine à voir :?
"Comme disait mon ami Richard Nixon, mieux vaut une petite tâche sur la conscience qu'une grosse sur l'honneur. Allez en vous remerciant bonsoir."

Avatar de l’utilisateur
Mike Hunter
Rob Zombie
Rob Zombie
Messages : 86
Inscription : 13 juil. 2014, 01:18
Contact :

Re: Godzilla : King of the Monsters (Michael Dougherty - 2019)

Messagepar Mike Hunter » 01 juin 2019, 10:24

Pas aimé, notamment pour les mêmes raisons que Commissaire Tanzi.
Mais le truc qui m'a la plus dérangé, c'est le traitement de Godzilla (je précise que je ne suis pas un grand connaisseur de la saga et de sa mythologie). Dans ce film, on a juste l'impression d'un gros lézard de 150 mètres de haut, il n'a pas le caractère gigantesque, quasi-divin qu'il avait dans le film de Gareth EDWARDS. Ce dernier avait, au moins partiellement, réussi à mettre en images la grandeur et le caractère imposant du monstre. Dans ce film, DOUGHERTY le montre trop proche des humains, trop dépendant d'eux, ce qui est parfois franchement ridicule.
Il y a quelques belles scènes et images impressionnantes, mais dans l'ensemble, le film se montre trop ou pas assez sérieux.

Avatar de l’utilisateur
Kerozene
Paul Verhoeven
Paul Verhoeven
Messages : 6588
Inscription : 28 avr. 2005, 22:22

Re: Godzilla : King of the Monsters (Michael Dougherty - 2019)

Messagepar Kerozene » 03 juin 2019, 14:30

Je rejoins un peu l'avis général.
Si les problèmes d'échelle relevés plus haut sont un fait, les problèmes de temporalité et de géolocalisation (!) participent eux aussi au bordel ambiant. Les mecs passent d'un coin à l'autre de la planète en un claquement de doigt, on ne sait jamais vraiment où ils sont, de quoi ils parlent, on nous sort une histoire de "trou de vers" qui permettent des déplacements éclair, et ne parlons pas des incohérences du genre embarquer TOUS les mecs capables de sauver la planète à bord d'un sous-marin en mission suicide....
Reste quelques beaux plans 100% CGI et un mammouth géant qui sert à rien.
Image

Avatar de l’utilisateur
Cyril
Administrateur
Administrateur
Messages : 24843
Inscription : 26 avr. 2005, 13:15
Localisation : Sur Mafiameme
Contact :

Re: Godzilla : King of the Monsters (Michael Dougherty - 2019)

Messagepar Cyril » 03 juin 2019, 15:12

Kerozene a écrit :et un mammouth géant qui sert à rien.

[giant]
Je crois que tu as parfaitement résumé le film
"Comme disait mon ami Richard Nixon, mieux vaut une petite tâche sur la conscience qu'une grosse sur l'honneur. Allez en vous remerciant bonsoir."

Avatar de l’utilisateur
Basculo Cui Cui
John Milius
John Milius
Messages : 15445
Inscription : 29 avr. 2005, 19:10
Localisation : a la plage

Re: Godzilla : King of the Monsters (Michael Dougherty - 2019)

Messagepar Basculo Cui Cui » 14 juil. 2019, 22:11

j'ai réussi à rater sur grand écran le film que j'attendais le plus à mort (avec Midsommar)

je suis un connard.
Image
Image


Revenir vers « Cinoche »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 14 invités