Mais ne nous délivrez pas du mal - 1971 - Joël SERIA

Du Praxinoscope au DCP
Avatar de l’utilisateur
Mike Hunter
Rob Zombie
Rob Zombie
Messages : 93
Inscription : 13 juil. 2014, 01:18
Contact :

Mais ne nous délivrez pas du mal - 1971 - Joël SERIA

Messagepar Mike Hunter » 04 janv. 2018, 23:37

Image

Deux jeunes adolescentes élèves au sein d'une institution religieuse, entretiennent une amitié passionnée qui va les mener au bout de la folie.

Mais ne nous délivrez pas du Mal se base sur l'affaire Parker-Hulme qui a également inspiré Heavenly Creatures. Cependant si le film de Peter JACKSON se veut assez fidèle au fait divers, celui de SERIA n'en garde que l'idée de base et construit sa propre histoire. Mais ne nous délivrez pas du Mal nous montre deux adolescentes totalement fascinées par le Mal et qui ne vont cesser de provoquer et des mettre en scène des drames: proclamation de foi à Satan, dénonciation calomnieuse, incendie volontaire...

Le ton du film est marqué par un anticléricalisme assez virulent: tous les religieux, nonnes, confesseurs ou simples grenouilles de bénitier sont présentés comme des hypocrites et/ou obsédés sexuels. Par opposition, les parents des deux jeunes filles apparaissent comme relativement normaux ce qui renforce la monstruosité de leur progéniture. Il y a également un sous-texte lesbien entre les deux héroïnes qui n'est que très légèrement esquissé mais réel.

Visuellement, le film est assez réussi, malgré des moyens limités. SERIA réussit à produire quelques belles fulgurances gothiques, notamment la scène du baptême sur l'eau. Par certains aspects, on retrouve un peu l'ambiance des films de Jean ROLLIN avec ces adolescentes qui se baladent à moitié nue dans des châteaux délabrés. Les deux jeunes comédiennes sont particulièrement douées notamment Jeanne GOUPIL qui fait ses débuts au cinéma. Le seul point négatif concerne la post-synchro qui est vraiment ratée.

Le plus intéressant dans la démarche de SERIA est qu'il n'a pas cherché à expliquer les motivations des ses héroïnes. Il ne s'agit pas uniquement d'une révolte adolescente. Le film les accompagne dans leur voyage destructeur et diabolique sans donner la moindre raison. Sont-elles folles ou victimes d'une possession démoniaque? Avaient-elles déjà ce comportement avant qu'elles fassent connaissance ou c'est leur rencontre qui les a poussé à agir ainsi? Il n'y a pas d'étude psychologique sur ces deux jeunes filles, on ne sait pas grand chose d'elles et de leur passé et c'est ce qui les rend fascinantes.

Il n'existe pas d'édition DVD en France, à l'exception d'un coffret assez ruineux. Par contre, le film est disponible dans plusieurs éditions étrangères à des tarifs raisonnables, notamment en Allemagne.

Quelques visuels étrangers:

Image

Affiche japonais non contractuelle sur l'ambiance du film

Image

Image

C'est assez vilain...

Image

Paye ton affiche de Drive-In...

Image

Image

Image

Image
Anne

Image
Lore

Image

Image

Image

Image

Avatar de l’utilisateur
Jeremie
Gens Poutre
Gens Poutre
Messages : 6748
Inscription : 07 avr. 2008, 13:25
Contact :

Re: Mais ne nous délivrez pas du mal - 1971 - Joël SERIA

Messagepar Jeremie » 05 janv. 2018, 00:06

Pas de sujet ? Étrange...mais merci pour le rattrapage :)
Tombé dessus par hasard à la télé il y a une dizaine d'années, plus qu'une curiosité déviante, un chef d'oeuvre dérangé et gonflé, deux actrices superbes, un final mémorable, une b.o incroyable...

Bon Le chat, c'est quoi qui coince pour celui-là ? :mrgreen: 8)

Avatar de l’utilisateur
Stéphane
Brain Damage
Brain Damage
Messages : 9900
Inscription : 28 avr. 2005, 12:39
Localisation : Dans les rêves lesbiens de Bitte Anderson
Contact :

Re: Mais ne nous délivrez pas du mal - 1971 - Joël SERIA

Messagepar Stéphane » 05 janv. 2018, 10:31

Les droits ...
Je veux faire l'amour à Cyril Despontin !

Avatar de l’utilisateur
Kerozene
Paul Verhoeven
Paul Verhoeven
Messages : 6598
Inscription : 28 avr. 2005, 22:22

Re: Mais ne nous délivrez pas du mal - 1971 - Joël SERIA

Messagepar Kerozene » 05 janv. 2018, 11:33

Le coffret Séria vaut tout de même le coup, les 4 films présents étant tous dignes d'intérêt - avec ce titre faisant un peu office de cavalier seul aux côtés des autres qui sont tous des comédies.
Mais peut-être est-il épuisé, je sais pas....
Image

Avatar de l’utilisateur
ParaNorman
Administrateur
Administrateur
Messages : 4421
Inscription : 29 avr. 2005, 19:31

Re: Mais ne nous délivrez pas du mal - 1971 - Joël SERIA

Messagepar ParaNorman » 08 janv. 2018, 11:16

Q&A réalisé le 30 mars 2008 au cinéma Comoedia de Lyon, suite à la projection du film

https://vimeo.com/204180700

Avatar de l’utilisateur
Cyril
Administrateur
Administrateur
Messages : 24989
Inscription : 26 avr. 2005, 13:15
Localisation : Sur Mafiameme
Contact :

Re: Mais ne nous délivrez pas du mal - 1971 - Joël SERIA

Messagepar Cyril » 09 janv. 2018, 09:50

Cool, merci Norman !
"Comme disait mon ami Richard Nixon, mieux vaut une petite tâche sur la conscience qu'une grosse sur l'honneur. Allez en vous remerciant bonsoir."


Revenir vers « Cinoche »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 16 invités