Mr. Death: The Rise and Fall of Fred A. Leuchter, Jr. - 1999 - Errol MORRIS

Du Praxinoscope au DCP
Avatar de l’utilisateur
Mike Hunter
Rob Zombie
Rob Zombie
Messages : 96
Inscription : 13 juil. 2014, 01:18
Contact :

Mr. Death: The Rise and Fall of Fred A. Leuchter, Jr. - 1999 - Errol MORRIS

Messagepar Mike Hunter » 01 mai 2017, 14:42

Image

Documentaire sur Fred LEUCHTER, fabricant de matériel d’exécutions devenu négationniste.

La première demi-heure de ce documentaire américain suffirait à elle seule d'en faire un objet bien intriguant: le métier de Mr. LEUCHTER consiste à concevoir des systèmes d'exécution pour les prisons américaines (chaises électriques, potences, etc...). On nous présente quelqu'un qui, malgré le côté sordide de son métier, semble doté d'une grande conscience professionnelle et d'un amour du travail bien fait. On ne va pas dire que le monsieur apparaisse sympathique, mais les États-Unis d'Amérique regorgent de freaks en tout genre auxquels on consacre des heures de pellicule et celui-ci a l'air haut en couleurs.

Passé ce premier acte, le réalisateur aborde le cœur du sujet de son film: en 1988, Fred LEUCHTER fut appelé comme témoin pour la défense pour le procès d'un écrivain négationniste canadien, Ernst ZUNDEL. LEUCHTER, après avoir visité le camp d’Auschwitz, rédigea un rapport censé démontrer l’impossibilité de l'existence des chambres à gaz. Les thèses avancées furent aisément démolies par l'accusation lors du procès et ses compétences en la matière considérées comme nulles. Fred LEUCHTER fut discrédité. Les prisons américaines refusèrent de travailler avec lui ce qui lui mena à la ruine. Peu de temps après, sa femme le quitta.

Le but de ce documentaire n'est pas tant de démonter les thèses de LEUCHTER, que d'expliquer comment il en est arrivé à défendre l'indéfendable. Le documentaire explique très bien les graves fautes et erreurs méthodologiques de LEUCHTER, mais ce n'est pas ce qui intéresse le réalisateur. LEUCHTER était un type assez banal, qui menait sa vie tranquillement. Le jour où il fut appelé en tant qu'expert, il est devenu quelqu'un d'important: on lui a offert de l'argent, il a pu voyager à l'étranger et était considéré comme une référence intellectuelle. Après le procès, LEUCHTER aurait pu reconnaitre qu'il s'était trompé, mais a préféré s’entêter et a donné des conférences dans les cercles négationnistes, ne voulant pas perdre le peu de gloire qu'il avait obtenu.

Pendant des heures, LEUCHTER s'explique face à la caméra et raconte son parcours. Le réalisateur lui laisse une grande liberté de ton (chose qui ne serait certainement pas possible en Europe). Indirectement, il illustre parfaitement le concept de la banalité du mal: LEUCHTER n'a pas de sang sur les mains, mais ce type qui vient à s'auto-persuader qu'Auschwitz n'était pas un camp d'extermination est une véritable ordure.

Mr. Death, The rise and... est un excellent documentaire qui traite très intelligemment de son sujet. Il ne se contente pas d'être pédagogique et de faire du devoir de mémoire, mais montre d'une manière assez effrayante comment un type lambda peut devenir un salaud intégral.

Avatar de l’utilisateur
burialoftherats
Sparkling Peach
Sparkling Peach
Messages : 1756
Inscription : 25 avr. 2006, 15:17

Re: Mr. Death: The Rise and Fall of Fred A. Leuchter, Jr. - 1999 - Errol MORRIS

Messagepar burialoftherats » 02 mai 2017, 01:29

Errol Morris, ca tue!
The Thin Blue Line (Le Dossier Adams) est aussi une grosse claque!


Revenir vers « Cinoche »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invités