Interstellar - Christopher Nolan, 2014

Du Praxinoscope au DCP
Avatar de l’utilisateur
Basculo Cui Cui
John Milius
John Milius
Messages : 15658
Inscription : 29 avr. 2005, 19:10
Localisation : a la plage

Re: Interstellar - Christopher Nolan, 2014

Messagepar Basculo Cui Cui » 16 nov. 2014, 11:37

Image
Image

Avatar de l’utilisateur
Ouber
Bruno Mattei
Bruno Mattei
Messages : 273
Inscription : 28 sept. 2012, 19:51
Localisation : The Border Kingdoms

Re: Interstellar - Christopher Nolan, 2014

Messagepar Ouber » 16 nov. 2014, 17:15

Vous êtes quand même bien difficiles je trouve :?
C'est quand même un des meilleurs films de SF que j'ai vus depuis bien longtemps : la science est là et relativement exacte par rapport à nos connaissances actuelles, et la fiction est plutôt bien rendue. Visuellement c'est énorme et j'ai trouvé la musique de Zimmer vraiment géniale.
Alors oui, y a des gens qui chialent, mais ça m'a pas paru over the top non plus. On peut quand même considérer que les circonstances dans lesquelles se trouvent les personnages sont assez dramatiques.

Enfin bref, vraiment le :beignet2: pour moi.
I admire its purity. A survivor... unclouded by conscience, remorse, or delusions of morality.

I will tell the audient void...

Reaching toward a pale illusion, One which will never become real. Just suppose for a moment, It was not just a dream...

Avatar de l’utilisateur
kevo42
Mario Bava
Mario Bava
Messages : 4887
Inscription : 24 août 2009, 13:58
Contact :

Re: Interstellar - Christopher Nolan, 2014

Messagepar kevo42 » 16 nov. 2014, 18:22

J'ai chialé deux fois pendant le film :

Texte caché : cliquez sur le cadre pour l'afficher


Sinon, ça m'a un peu fait penser à the voices of a distant star, et j'ai trouvé ça très beau. Voilà.
"Gambader dans la campagne, de préférence nu, semble être le projet n°1 du cinéma français" (Les cahiers du cinéma)

Avatar de l’utilisateur
DPG
Extincteur dans l'anus
Extincteur dans l'anus
Messages : 15503
Inscription : 30 avr. 2005, 00:09
Localisation : South Side

Re: Interstellar - Christopher Nolan, 2014

Messagepar DPG » 17 nov. 2014, 12:12

Je viens relever aussi un peu le niveau des avis du forum parce que j'ai beaucoup aimé ! :-D J'en attendais pas forcément plus que ça, j'aime pas trop la SF, je m'en fous de Matthew machin, j'aime pas les films de 3h, et pourtant, ben j'ai trouvé ça très chouette. J'ai pas vu le temps passer (comme quoi :cochon: ), j'ai aimé les rebondissements, j'ai trouvé plein de passages épiques, je connaissais absolument rien de l'histoire et du cast, donc plusieurs trucs m'ont bien surpris, j'ai vraiment été touché par plusieurs séquences, je trouve ça bien emballé, enfin voilà, je suis sorti de là vraiment conquis ! C'est pas plus que ça mon genre de film, et je sais pas si j'aurais trop envie de le revoir chez moi, hors de l'expérience "salle" mais sur le coup, j'ai vraiment passé un très bon moment ! :P
"Alors que la plupart des choses finissaient par m'ennuyer, la vodka jamais." (Errol Flynn)

Avatar de l’utilisateur
Bast
Mario Bava
Mario Bava
Messages : 4474
Inscription : 20 juin 2005, 17:08

Re: Interstellar - Christopher Nolan, 2014

Messagepar Bast » 17 nov. 2014, 12:45

j'ai plein de retours très positifs aussi autour de moi en complète contradiction avec ce que j'ai ressenti, au point que j'ai l'impression de pas a voir vu le même film ou que ma projo était toute pourrie

Je lui redonnerai une chance chez moi
Image

Avatar de l’utilisateur
Desperado
Jess Franco
Jess Franco
Messages : 511
Inscription : 07 janv. 2011, 12:56

Re: Interstellar - Christopher Nolan, 2014

Messagepar Desperado » 18 nov. 2014, 12:26

Bilan mitigé en ce qui me concerne. J'ai pas détesté, mais j'ai pas non plus adoré. Nolan n'est pas capable d'insuffler la moindre émotion à ses scènes intimes ou la moindre tension à ses scènes de bravoure, le scénario, comme celui d'Inception, est encore noyé sous un charabia scientifique qui m'a fait un peu décrocher. Au final, son film est peut-être très logique et cohérent, mais ça manque de magie, de tension, d'un souffle épique, bref d'un truc qui aurait collé mes yeux sur l'écran et donné envie de m'accrocher à mon fauteuil, au lieu de ne susciter qu'une attention polie. Seul le twist final et la fin ont vraiment retenu mon attention.

Avatar de l’utilisateur
Guillaume Tell
Jess Franco
Jess Franco
Messages : 778
Inscription : 30 janv. 2006, 19:11
Localisation : sur mon vélo

Re: Interstellar - Christopher Nolan, 2014

Messagepar Guillaume Tell » 19 nov. 2014, 08:10

Je rejoins Nick qui fait le parfait résumé: un film où l'on pleure. Puis Jeremie: pas de bol, il arrive après Gravity.

Vu dans une salle respectueuse, nous avions presque honte de chuchoter pour tromper notre ennui.

Voilà ce qui arrive quand on veut être ambitieux. Traiter à la fois de la mécanisation et l'automatisation à outrance, des trous noirs, de la phobie de la supercherie supposée lors de la course à l'espace, de la relativité, de diverses retombées écologiques, de la relativité et de problèmes familiaux dont tout le monde se fout, en résulte un truc que même Casimir n'aurait pas digéré.
- J'ai des envies d'voyages... L'Océanie, Bora-Bora, les vahinés... Tu connais ?
- Pourquoi ? Tu veux m'emmener ?
- On n'emmène pas des saucisses quand on va à Francfort.

Avatar de l’utilisateur
Yatta-Man
Mario Bava
Mario Bava
Messages : 3842
Inscription : 26 mai 2008, 21:40

Re: Interstellar - Christopher Nolan, 2014

Messagepar Yatta-Man » 07 déc. 2014, 01:26

Desperado a écrit :Bilan mitigé en ce qui me concerne. J'ai pas détesté, mais j'ai pas non plus adoré. Nolan n'est pas capable d'insuffler la moindre émotion à ses scènes intimes ou la moindre tension à ses scènes de bravoure, le scénario, comme celui d'Inception, est encore noyé sous un charabia scientifique qui m'a fait un peu décrocher. Au final, son film est peut-être très logique et cohérent, mais ça manque de magie, de tension, d'un souffle épique, bref d'un truc qui aurait collé mes yeux sur l'écran et donné envie de m'accrocher à mon fauteuil, au lieu de ne susciter qu'une attention polie. Seul le twist final et la fin ont vraiment retenu mon attention.


Franchement pas mieux. Très mitigé aussi pour ma part, j'ai ressenti peu de choses durant ce film et c'est fort dommage quand même vu les situations. J'ai pas trouvé ça chiant, même si j'ai trouvé ça inutilement bavard, mais ouais peu d'émotions m'ont traversé, et j'ai aussi trouvé pas mal de trucs assez risibles, dont la fin* ou les frigos qui parlent. Donc je m'étendrais pas plus de dessus, ça ne m'a pas plus bouleversé que ça.


Texte caché : cliquez sur le cadre pour l'afficher
Image

Avatar de l’utilisateur
Kerozene
Paul Verhoeven
Paul Verhoeven
Messages : 6598
Inscription : 28 avr. 2005, 22:22

Re: Interstellar - Christopher Nolan, 2014

Messagepar Kerozene » 09 déc. 2014, 13:16

Vous êtes un peu rudes quand même... Bon, oui c'est long, oui il y a des moments où on s'emmerde, oui ça pleure et on ne ressent rien, oui il capture un drone et ça ne sert strictement à rien, mais il y a en même temps un coté lancinant limite hypnotique qui fascine, avec sa campagne américaine qui se meurt, McConnoghey qui cause comme une sorte de gourou en pleine montée d'acide, il y a la planète de Bodhi, il y a des infrabasses, il y a un monde en cinq dimensions.... alors oui, c'est un film imparfait, mais il a quand même quelques trucs pour lui qui fait que je ne peux pas ne pas lui trouver des qualités.
Image

Avatar de l’utilisateur
Julien
Mario Bava
Mario Bava
Messages : 3600
Inscription : 29 avr. 2005, 19:32
Localisation : Slough
Contact :

Re: Interstellar - Christopher Nolan, 2014

Messagepar Julien » 09 déc. 2014, 20:07

Kerozene a écrit :Vous êtes un peu rudes quand même... Bon, oui c'est long, oui il y a des moments où on s'emmerde, oui ça pleure et on ne ressent rien, oui il capture un drone et ça ne sert strictement à rien, mais il y a en même temps un coté lancinant limite hypnotique qui fascine, avec sa campagne américaine qui se meurt, McConnoghey qui cause comme une sorte de gourou en pleine montée d'acide, il y a la planète de Bodhi, il y a des infrabasses, il y a un monde en cinq dimensions.... alors oui, c'est un film imparfait, mais il a quand même quelques trucs pour lui qui fait que je ne peux pas ne pas lui trouver des qualités.


Pas mieux
Image

Avatar de l’utilisateur
Nice Panda
Mario Bava
Mario Bava
Messages : 2931
Inscription : 31 janv. 2006, 13:41
Localisation : Somewhere over the rainbow

Re: Interstellar - Christopher Nolan, 2014

Messagepar Nice Panda » 01 avr. 2015, 11:07

[youtube]?v=lZMzf-SDWP8[/youtube]

Ils m'ont tué quand ils évoquent Hans Zimmer qui s'est endormi sur ses orgues. :mrgreen:
Image

Avatar de l’utilisateur
Bast
Mario Bava
Mario Bava
Messages : 4474
Inscription : 20 juin 2005, 17:08

Re: Interstellar - Christopher Nolan, 2014

Messagepar Bast » 02 janv. 2017, 13:20

revu hier en décuvant au chaud et j'ai été agréablement surpris :
- Les séquences émotions m'avaient laissé de marbre et la j'ai chialé comme une tite fille.
- C'est pas moche en fait, c'est froid
- Le coup du fantôme et de la montre, finalement c'est assez chouette comme idée
- la visualisation du temps qui m'avait vraiment pas plu la première passe finalement très bien

Voila, est ce mon taux d'alcool, le feu dans la cheminée ou madame qui ronronne a coté de moi, j'en sais rien mais seconde vision trés différente
Image

Avatar de l’utilisateur
Nice Panda
Mario Bava
Mario Bava
Messages : 2931
Inscription : 31 janv. 2006, 13:41
Localisation : Somewhere over the rainbow

Re: Interstellar - Christopher Nolan, 2014

Messagepar Nice Panda » 02 janv. 2017, 14:44

Cherche pas : c'est clairement le taux d'alcool. :mrgreen:
Image

Avatar de l’utilisateur
Lord Ruthven
Paul Verhoeven
Paul Verhoeven
Messages : 7042
Inscription : 18 août 2005, 20:19

Re: Interstellar - Christopher Nolan, 2014

Messagepar Lord Ruthven » 19 mai 2019, 09:32

Un film autiste, au sens littéral ou pathologique du terme.
Les routines mécaniques et les parallélismes étrangement serains tissés entre les évènements le disputent aux émotions et sentiments qui explosent anarchiquement dans un résultat tour à tour désastreux ou magnifique.
Le film est un vase clos rempli de vases clos : ce coin d'Amérique traversé de tempête de poussière, cette base de la NASA perdue, les vaisseaux spatiaux, les planètes sans avenir...le final en devient presque une métaphore meta, Cooper figurant le spectateur cherchant la clé pour intégrer voire interagir avec ce qu'il observe.

Une expérience qui a les défauts de ses qualités.

Avatar de l’utilisateur
chatterie royale
Mario Bava
Mario Bava
Messages : 2199
Inscription : 09 déc. 2009, 14:20

Re: Interstellar - Christopher Nolan, 2014

Messagepar chatterie royale » 27 mai 2019, 16:21

je ne suis pas client de nolan et j'ai trouvé que c'était un chouette film de SF malgré le design du robot que je qualifierai poliment de "rudimentaire".
McConaughey a la classe en christophe colomb de l'espace-temps. Ca raconte un truc pas très profond avec un peu trop de pathos. Il y a de belles images, de l'aventure et un univers plutôt cool.
si tous les blockbusters étaient aussi mauvais, je me trainerais plus souvent au ciné...


Revenir vers « Cinoche »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 16 invités