James Bond 007 - La saga de 1962 à 2002

Du Praxinoscope au DCP
Avatar de l’utilisateur
burialoftherats
Sparkling Peach
Sparkling Peach
Messages : 1755
Inscription : 25 avr. 2006, 15:17

Re: James Bond 007 - La saga de 1962 à 2002

Messagepar burialoftherats » 15 oct. 2012, 10:00

comme beaucoup, j'ai decouvert les Bond avec Moore, donc j'aime bien, mais un qui m'avait trop fait chier etant jeune, et qui pour moi est une perle, est le Lazenby.

1. pour le montage ultra fast-lent de l'ouverture et son coté surrealiste:


2.pour la musique (le double cd est juste incroyable)

3. pour diana riggs, et sa relation avec Bond.. la fin m'a foutu le cafard [inlove]

yume
Jess Franco
Jess Franco
Messages : 509
Inscription : 08 mai 2005, 23:53
Contact :

Re: James Bond 007 - La saga de 1962 à 2002

Messagepar yume » 15 oct. 2012, 15:23

J'ai aussi revu l'homme au pistolet d'or hier soir, et je ne me souvenais pas à quel point le film était ouvertement sexué. Ca n'arrete pas de taper en dessous de la ceinture, avec une totale décontraction.
Si on ajoute les accents bien archetypaux à la Michel Leb des non anglais croisés, on obtient un mélange improbable, carrément infaisable aujourd'hui, qui n'a pas grand chose d'un JB mais se déroule pépère en étant super plaisant à regarder. Lee est y d'ailleurs pour beaucoup.
Image

Avatar de l’utilisateur
Natale
Michel Ricaud
Michel Ricaud
Messages : 4504
Inscription : 15 août 2005, 20:19
Localisation : Latitude : 41.860724 Longitude : 8.791398

Re: James Bond 007 - La saga de 1962 à 2002

Messagepar Natale » 16 oct. 2012, 06:53

Je recommande le commentaire audio de roger Moore sur l'homme au pistolet d'or. Riche en anecdotes savoureuses, on apprend notamment que Hervé villechaize avait la libido en feu et faisait le choix des pures thaïlandaises comme au supermarché et qu'il poursuivait de ses avances maud Adams :mrgreen:
Il raconte aussi comment il a du jouer le mannequin en cire de scaramanga pour le début du film

Avatar de l’utilisateur
Kerozene
Paul Verhoeven
Paul Verhoeven
Messages : 6600
Inscription : 28 avr. 2005, 22:22

Re: James Bond 007 - La saga de 1962 à 2002

Messagepar Kerozene » 16 oct. 2012, 23:04

Natale a écrit :Je recommande le commentaire audio de roger Moore sur l'homme au pistolet d'or. Riche en anecdotes savoureuses, on apprend notamment que Hervé villechaize avait la libido en feu et faisait le choix des pures thaïlandaises comme au supermarché et qu'il poursuivait de ses avances maud Adams :mrgreen:
Il raconte aussi comment il a du jouer le mannequin en cire de scaramanga pour le début du film


Il faut absolument que je me le fasse... le premier James Bond - voire le premier film "de grand" - que mes parents m'avaient autorisé à regarder.. ce film restera comme un date dans ma vie de cinéphile.. ça peut paraître con, mais c'est comme ça... Et Villechaize, Mary Woronov - lors de sa venue au luff - m'en avait raconté des pas tristes à son sujet sur le tournage de "Seizure, la reine du mal", sans que ça soit réellement méchant d'ailleurs... contrairement à Catherine Beswick.
Image

Avatar de l’utilisateur
Commissaire Tanzi
Mario Bava
Mario Bava
Messages : 3122
Inscription : 09 nov. 2006, 11:39

Re: James Bond 007 - La saga de 1962 à 2002

Messagepar Commissaire Tanzi » 16 oct. 2012, 23:33

Dr No: A principalement pour avantage de planter le décor: Sean Connery est sans pitié, Ursula Andress est miam et le méchant haut en couleur. En dehors de ça, il se passe pas grand chose (en dehors de l'aspect très colonialiste du film) et le thème musical est sur-utilisé.

Bon baisers de Russie: Pas revu depuis un bail, mais malgré son manque d'action, il a longtemps fait partie de mes favoris, surtout à cause d'un très bon scénario (en même temps, c'est très hitchcockien) et de Daniela Bianchi.

Goldfinger: Tout est là: les gadgets, la super caisse, la chanson du générique tue...la formule est trouvée, le méchant et son sideckick fonctionnent très bien, le scénario est sympa, mais curieusement, malgré les séquences qui vont marquer à jamais la franchise (la scène avec le laser entre autre) c'est pas celui que je trouve le plus cool.

Opération Tonnerre: Juste mortel...la scène d'intro où il bute un gars déguisé en veuve en l'étranglant avec tisonnier avant de s'enfuir en jetpack est monstrueuse. C'est bourré d'action, la chanson de Tom Jones déchire, les scènes d'action aquatiques sont mortelles(filmées par Ricou Browning, un spécialiste du genre, et également réalisateur du curieux Mr No-Legs) c'est peut-être le meilleur film dans le sens bondien du terme.

On ne vit que deux fois: Quasiment aucun souvenir, en dehors de la scène d'intro (mais on nous avait fait le même coup sur Bon baisers de russie alors...)

Au service secret de sa majesté: A la fois un des meilleurs (al love story fonstionne vraiment bien), et en même temps, peut-être le plus débile. Les scènes d'actions sont efficaces, Lazenby et son air d'en avoir rien à foutre s'en sortent plutot pas mal et les cascades en bagnoles ont le gros avantage de ne pas être encore signées Remi Julienne. En revanche, Le coup des bombes sexuelles de chaque pays de l'OTAN qui se retrouvent dans un chalet en Suisse pour y être hypnotisé et répandre un virus de retour chez elles, c'est cool, mais on est pas loin d'Austin Powers...et si on ajoute un Blofeld qui sort de son bureau pour des poursuites en ski et en bobsleigh...

Les diamants sont éternels: peu de souvenirs (y'a deux tueurs gays et Sean Connery à une moumoute c'est ça?)

Vivre et laisser mourir: en dehors de la fausse scène d'enterrement, très Chapeau melon dans l'esprit, et d'un Roger Moore qui assure grave dès le début, le film fait l'erreur de se coller à la mode cinématographique du moment, erreur qui se répètera de plus en plus. En puis il est même pas en scope...

L'homme au pistolet d'or: Pas revu depuis un bail, et il m'avait prodigieusement cassé les couilles celui-là. La scène d'entrainement de Scaramanga sur son ïle devait avoir pour but de montrer sa dangerosité, perso, je baillais déjà.

L'espion qui m'aimait: probablement le meilleur des Moore. L'intrigue se tient plutot bien, le méchant est cool, y'a Requin qui fait peur, une base sous-marine et les FX sont pas trop pourris.

Moonraker: non mais sans déconner... :D

Rien que pour vos yeux: Le premier que j'ai vu. J'ai juste le souvenir que bof.

Octopussy: Je viens de le revoir et comment dire...c'est plutot fun, on piétine allègrement le côté "Mythe" de James Bond en lui faisant faire n'importe quoi (on le déguise en singe, en clown, en crocodile...), mais Moore à l'air de devoir être doublé pour ouvrir une porte et les James Bond girls sont vraiment moches.

Dangereusement Votre: Aurait pu se passer dans un hospice. Pas revu depuis longtemps, mais j'ai le souvenir d'un film visuellement très laid et d'un show Remi Julienne qui m'avait vraiement rebuté...

Tuer n'est pas jouer: Aucun souvenir, je vais me le refaire.

Permis de tuer: un excellent polar avec James Bond, cruel et gore!

Goldeneye: On l'aura attendu celui-là. En dehors de la scène d'intro (On s'est tous levé pour applaudir dans la salle), c'est l'ennui total. Brosnan à tout à fait le physique, mais clairement pas le charisme, il n'apporte aucun trait de caractère, reste trop dans l'image qu'on se fait du personnage. Résultat, c'est fadasse.

Demain ne meurt jamais: aussitot vu, aussitot oublié

Le Monde ne suffit pas: Denise Richards en physiciène nucléaire: l'idée du siècle! :D

Meurs un autre jour: pas vu

Casino Royale: Quand Martin Campbell se sort les doigts du cul, ça donne quelque chose de vraiment bien, c'est nerveux, c'est sec et ça sort enfin de ce foutu cahier des charges qui avait plombé les années Brosnan.

Quantum of Solace: Bon, ok, on sort du cahier des charges, mais une intrigue et des scènes d'action un minimum compréhensible, ça aurait été sympa quand même. Perso, j'ai rien bité au film.
Fuck Mini Babybels!

Avatar de l’utilisateur
burialoftherats
Sparkling Peach
Sparkling Peach
Messages : 1755
Inscription : 25 avr. 2006, 15:17

Re: James Bond 007 - La saga de 1962 à 2002

Messagepar burialoftherats » 17 oct. 2012, 01:46

comment tu me la coupes!!! :crazymeuh: :crazymeuh:
Ricou Browning, l'horrible real du genial (?) Mr.No Legs a tourne des trucs pour l'un des meilleurs Bond :priere: :priere: :priere:
La vie à hollywood, c'est mieux qu'un lelouch [inlove]

Avatar de l’utilisateur
Commissaire Tanzi
Mario Bava
Mario Bava
Messages : 3122
Inscription : 09 nov. 2006, 11:39

Re: James Bond 007 - La saga de 1962 à 2002

Messagepar Commissaire Tanzi » 17 oct. 2012, 09:00

Browning était avant tout un spécialiste des prises de vues sous-marines. Il a notamment réalisé celles des séries Flipper et de pas mal de films (dont Jamais plus jamais). D'ailleurs, dans Mr No-Legs, celle de la piscine est très réussi.
Fuck Mini Babybels!

Avatar de l’utilisateur
Natale
Michel Ricaud
Michel Ricaud
Messages : 4504
Inscription : 15 août 2005, 20:19
Localisation : Latitude : 41.860724 Longitude : 8.791398

Re: James Bond 007 - La saga de 1962 à 2002

Messagepar Natale » 17 oct. 2012, 11:41

je vais essayer de ne pas m'étaler:
Dr NO: TRop mou, Sean Connery trop arrogant pour inspirer de la sympathie, intrigue molle. Je laisse ce film aux historiens
Bons baisers de Russie: apparitions des gadgets, du prégénérique et du générique. Pour moi la saga commence avec cette épisode même si je l'aime peu à l'instar de ceux réalisés par terence young.
Goldfinger: Guy Hamilton aux commandes. Comme il dit dans le commentaire audio: j'ai voulu que le spectateur s'éclate aux maxiumum avec ce film mission accomplie. Beaucoup plus d'humour et les gadgets sont géniaux. Le bond période sean qui traverse le mieux les années. ça aurait même pu etre avec Roger Moore telleemnt c'est décomplexé

Opération Tonerre: dans mon top 3 des Bonds que je n'arrive pas à regarder aujourd'hui: le plus daté avec un abus ridicule des accélérés lors des scènes d'action ou même lors d'une scène banale comme celle de la machine à étirer la colonne vertébrale. Je préfère encore le remake c'est dire. la chanson de Tom Jones est celle que je zappe systématiquement sur la compile cd. Par contre c'est la plus belle image hd de toute la saga!

On en vit que 2 fois: Ouverture magnifique. Et cette musique de générique de John Barry sublime. Dommage que le film soit si long et l'action molle. Les décors de Kev adams sont époustouflants. le métro japonais, la base dans le volcan. Je retiens l'hélicoptère de poche.

Avatar de l’utilisateur
Prodigy
Paul Verhoeven
Paul Verhoeven
Messages : 7124
Inscription : 10 mai 2005, 21:01
Localisation : avec mon ptit Harry !

Re: James Bond 007 - La saga de 1962 à 2002

Messagepar Prodigy » 17 oct. 2012, 19:26

Opération Tonnerre, mon préféré, suivi de près par Goldfinger :D

J'adore Casino Royale (plus je le vois plus je l'aime), je vomis tous les Brosnan, et j'attends Skyfall à mort.

Voilà :D

Avatar de l’utilisateur
Commissaire Tanzi
Mario Bava
Mario Bava
Messages : 3122
Inscription : 09 nov. 2006, 11:39

Re: James Bond 007 - La saga de 1962 à 2002

Messagepar Commissaire Tanzi » 19 oct. 2012, 16:54

J'ai revu "Tuer n'est pas jouer" (quel titre débile...) et c'est plutot pas mal. Dalton s'est bien approprié le personnage, dès le début: Il n'est ni un tueur de sang froid, ni un gros queutard. Il est même très humain, montre de la compassion et on le voit même souffrir pendant les scènes de bastons. On sent par contre que la fin de la guerre froide fout les scénaristes dans la merde, ça annonce carrément le virage polar de Permis de tuer.
Le gros point noir, c'est quand même la musique pourrie et le générique de début, aussi vulgos qu'une couv' de L'Executeur.
Fuck Mini Babybels!

Avatar de l’utilisateur
Natale
Michel Ricaud
Michel Ricaud
Messages : 4504
Inscription : 15 août 2005, 20:19
Localisation : Latitude : 41.860724 Longitude : 8.791398

Re: James Bond 007 - La saga de 1962 à 2002

Messagepar Natale » 19 oct. 2012, 17:34

La musique c'est du pur John Barry, dans la lignée de ce qu'il a fait. Quant au générique c'est saul bass à côté de celui de dangereusement votre. J'adore le morceau de a-ha. Je suis tout à fait d'accord concernant l'aspect faiblard du scénario et la qualité de l'interprétation de Dalton, shakespearienne comme dit à juste raison.

Avatar de l’utilisateur
Commissaire Tanzi
Mario Bava
Mario Bava
Messages : 3122
Inscription : 09 nov. 2006, 11:39

Re: James Bond 007 - La saga de 1962 à 2002

Messagepar Commissaire Tanzi » 19 oct. 2012, 17:55

Natale a écrit :Les décors de Kev adams sont époustouflants.



Saloperie de correcteur automatique! :D
Fuck Mini Babybels!

Avatar de l’utilisateur
Lord Ruthven
Paul Verhoeven
Paul Verhoeven
Messages : 7060
Inscription : 18 août 2005, 20:19

Re: James Bond 007 - La saga de 1962 à 2002

Messagepar Lord Ruthven » 19 oct. 2012, 18:28

:mdr: :mdr: :mdr: :mdr: :mdr:

(relisez vous les mecs :D )

Avatar de l’utilisateur
Basculo Cui Cui
John Milius
John Milius
Messages : 15688
Inscription : 29 avr. 2005, 19:10
Localisation : a la plage

Re: James Bond 007 - La saga de 1962 à 2002

Messagepar Basculo Cui Cui » 19 oct. 2012, 18:37

Commissaire Tanzi a écrit :
Natale a écrit :Les décors de Kev adams sont époustouflants.



Saloperie de correcteur automatique! :D


:mdr: il a fait exprès pour que tu le remarque en hommage à ton taf :mrgreen:
Image

Avatar de l’utilisateur
Natale
Michel Ricaud
Michel Ricaud
Messages : 4504
Inscription : 15 août 2005, 20:19
Localisation : Latitude : 41.860724 Longitude : 8.791398

Re: James Bond 007 - La saga de 1962 à 2002

Messagepar Natale » 19 oct. 2012, 18:43

Je jure que je l'ai pas fait exprès !!!
Putain de correcteur automatique !!!!!
Faut sur j'arrête d écrire via l'iPhone !


Revenir vers « Cinoche »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 15 invités